Les vedettes avancent

Les trois membres du «Big Four» qui ont décidé de faire le voyage à Montréal seront des quarts de finale de la Coupe Rogers vendredi.

Après les qualifications de Novak Djokovic et d’Andy Murray plus tôt en journée, l’Espagnol Rafael Nadal a reçu à son tour son billet pour la ronde des huit jeudi soir. Devant des gradins remplis à presque pleine capacité dans le court central du stade Uniprix, Nadal a pris la mesure du Russe Mikhail Youzhny, issu des qualifications, en deux manches identiques de 6-3.

Le score pourrait laisser croire que le match a été facile pour la septième tête de série, mais ce ne fut pas le cas. Youzhny, qui a pointé deux fois au huitième rang du classement mondial au fil des ans, d’abord en 2008 et de nouveau en 2010, a fait travailler l’Espagnol pendant 1h40, particulièrement pendant la deuxième manche. Après avoir laissé filer cinq balles de bris, Nadal a obtenu le bris décisif lors du huitième jeu avant de clore le match au service quand Youzhny a retourné le service de son rival dans le filet.Vendredi, Nadal affrontera le vainqueur du match entre le Japonais Kei Nishikori et le Belge David Goffin, qui complétait la soirée d’activités sur le court central.


Un adversaire méconnu

Quant à Djokovic, qui affrontera le Letton Ernests Gulbis en quarts de finale vendredi, il n’a eu besoin que de 54 minutes pour éliminer Sock. Toutefois, les quatre premiers jeux ont nécessité une certaine adaptation face à un rival contre lequel il n’avait jamais joué.

Par un temps frais et plutôt venteux, le numéro un mondial s’est véritablement mis en marche à compter du sixième jeu de la manche initiale, lorsqu’il a inscrit son premier de quatre bris. « Ça m’a pris un peu de temps à bien résoudre son style au service et son jeu en général. Le point tournant a été le jeu alors que je menais 3-2. Ensuite, je me sentais en contrôle. »

Dans l’autre match présenté sur le court central jeudi après-midi, le Britannique Andy Murray, deuxième tête de série, a pris à peine dix minutes de plus que Djokovic pour se défaire de Gilles Müller, du Luxembourg, 6-3, 6-2.

Par ailleurs, le Français Jérémy Chardy, 49e mondial, a causé une certaine surprise en défaisant le Croate Ivo Karlovic, 4-6, 7-6 (1), 6-4.