Thomas et Simoneau décrochent l’or en nage synchronisée

Karine Thomas et Jacqueline Simoneau ont remporté le programme libre et triomphé lors de l’épreuve en duo de nage synchronisée, samedi, confirmant du même coup leur qualification pour les Jeux olympiques de Rio 2016.

Thomas, de Gatineau, et Simoneau, de Saint-Lambert, ont obtenu une note de 90,0000 pour leur programme libre devant une salle comble au Centre aquatique des Jeux panaméricains, pour un score cumulatif de 178,0881. Elles ont devancé au final le Mexique (170,7800) et les États-Unis (166,3876).

 

Le programme libre, le plus difficile selon Thomas et Simoneau, figure parmi leurs plus vieilles routines depuis qu’elles évoluent ensemble. Au son d’une musique orientale très rythmée, elles l’ont exécuté à la perfection. Un tonnerre d’applaudissements a d’ailleurs suivi la dernière note de leur performance.

« Nous étions un peu nerveuses au départ, mais je crois que nous sommes très heureuses du résultat, a confié Thomas, qui avait donné le ton avec sa partenaire en remportant le programme technique de l’épreuve en duo jeudi. Nous avions la foule derrière nous, et d’être ici, à la maison, pour accomplir cet exploit, nous n’aurions rien pu demander de mieux. »

L’équipe canadienne, la 10e à prendre part au programme libre, a dû patienter pour que le Brésil et les États-Unis concluent leur prestation avant de pouvoir célébrer. Dès que les Américaines ont conclu leur performance, Simoneau a fondu en larmes devant les membres des médias, affirmant réaliser enfin son rêve de participer aux Jeux olympiques.

« Je ressens beaucoup d’émotion tout d’un coup. Quand je pense à tout le travail, la sueur et les larmes que j’ai versées, je réalise que ça en vaut vraiment la peine, a-t-elle confié, les yeux rougis, mais le sourire accroché aux lèvres. C’est vraiment ma passion, je suis vraiment contente, j’en perds mes mots. »

« Je ne m’en attendais pas honnêtement. Vous savez, c’est toujours un rêve qu’on visualise dans notre tête, mais qu’on ne réalise pas tout de suite, a-t-elle ajouté. Là, je suis dans le moment, j’ai mon billet pour les Jeux olympiques. Tous mes rêves sont presque réalisés! C’est beaucoup à digérer. »

En dépit de cet exploit, Thomas et Simoneau ont indiqué qu’elles avaient déjà le regard tourné vers les Championnats du monde de natation à Kazan, en Russie, du 24 juillet au 9 août.

« Les Jeux panaméricains sont pour nous une belle préparation aux Championnats du monde de Kazan dans deux semaines, a expliqué Thomas. On voulait prendre de la confiance ici, donc c’était important d’avoir de belles performances. Je pense qu’on va partir vraiment fortes pour les Championnats du monde. »

Simoneau, qui n’est âgée que de 18 ans, est la plus jeune athlète de l’équipe. Elle a acquis beaucoup d’expérience en compagnie de Thomas, la seule Canadienne à avoir participé aux Jeux panaméricains de Guadalajara, au Mexique, en 2011 et aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

« Nous sommes en duo depuis pas très longtemps, mais nous sommes sur la même longueur d’onde, a indiqué Thomas, qui est âgée de 26 ans. Quand nous sommes dans l’eau, nous sommes en mode affaires, mais nous sommes aussi de très bonnes amies dans la vie de tous les jours. Je suis donc très heureuse de vivre ça avec elle. »

Les représentantes de l’unifolié célèbreront brièvement leur victoire, car elles seront de retour dans la piscine en après-midi avec leurs coéquipières afin de défendre leur titre par équipe, à l’occasion du programme libre par équipe. Elles avaient enregistré une performance de 87,9094 points qui leur avait permis de terminer premières du programme technique, jeudi soir.

À voir en vidéo