Cincinnati s’est fait une beauté pour le match des étoiles

Les dirigeants de la ville hôte du match des étoiles du baseball majeur disent que Cincinnati est prête à être scrutée à la loupe.

Après plus de deux ans de préparation et d’améliorations apportées à la ville, les organisateurs sont certains que tout est en place pour cinq jours de festivités sans anicroches à compter de vendredi, journée inaugurale du « FanFest ». À l’affiche : concerts, expositions, softball entre personnalités, concours de coups de circuit et plusieurs autres activités, couronnées mardi soir par le match entre les meilleurs joueurs des Ligues américaine et nationale.

Les dirigeants de la ville ont hâte de présenter tous les changements qu’a connus Cincinnati et éliminer l’image de bourgade du Midwest américain aux prises avec des incidents racistes des récentes années. Harry Black, le gérant de la ville, estime que les cinq prochains jours transformeront la perception que les gens ont de Cincinnati, et il prédit que ceux-ci seront impressionnés.

En disant cela, il doit avoir en tête toute la zone entourant le Great American Ballpark, en bordure de la rivière Ohio, complètement transformée ces dernières années. De nouveaux restaurants et bars se remplissent les jours d’événements, tandis que des tours à condos surplombent maintenant le quartier, agrémenté de nombreux parcs grouillant d’activités pour toute la famille.

Cette revitalisation du centre-ville a réussi à faire un tant soit peu oublier le quartier ravagé par des émeutes en 2001. Le Fountain Square est plus souvent qu’autrement plein à craquer, que ce soit pour regarder des matchs de la Coupe du monde de soccer ou pour des cours de salsa.

« La ville est beaucoup plus vivante, il y a beaucoup plus à faire », note Dan Carter, un enquêteur judiciaire de 39 ans, en observant les derniers préparatifs jeudi. « Il sera intéressant de voir ce que les gens en pensent. »

« Le centre-ville ne tente plus d’être une destination, il est une destination », indique pour sa part Black.

Même si certains événements fâcheux peuvent s’y produire — des manifestants ont agressé des policiers le 4 juillet dernier — Cincinnati a été l’un des premiers arrêts de la procureure générale des États-Unis, Loretta Lynch, dans sa grande tournée nationale ayant pour but d’étudier les nouvelles méthodes policières, basées sur l’engagement communautaire.

Comme des centaines de policiers seront en fonction tout au long des festivités, Black croit que Cincinnati sera l’une des villes « les plus sûres au pays ».

Hommage aux anciens

Le baseball professionnel est né à Cincinnati, où les Red Stockings ont vu le jour en 1869, ne perdant aucun match lors de leur saison inaugurale. Plusieurs hommages à ces pionniers seront rendus partout en ville alors que d’anciens joueurs de deux autres grandes formations des Reds, la Big Red Machine des années 1975-1976 et les champions de la Série mondiale de 1990 menés par Barry Larkin, seront en ville pour l’occasion.

Même Pete Rose, produit de la classe ouvrière de l’ouest de la ville, sera de la partie. Le meneur de tous les temps au chapitre des coups sûrs dans les ligues majeures a été banni en 1989 pour avoir parié sur des matchs de baseball, ce qu’il n’a avoué qu’en 2004.

Rose, maintenant âgé de 74 ans, a demandé à être réintégré avec l’arrivée en poste du nouveau commissaire, Rob Manfred, et plusieurs partisans espéraient qu’une annonce en ce sens soit faite lors du match des étoiles. Mais un récent reportage du réseau ESPN a démontré que Rose a parié sur des matchs de baseball alors qu’il était toujours un joueur actif en 1986, pas seulement après lorsqu’il était gérant, ce qui a mis fin à ces espoirs.

Quoi qu’il en soit, Rose a obtenu la permission du baseball majeur de participer aux festivités sur le terrain, lui qui doit obtenir une permission écrite du commissaire pour entrer dans un stade des majeures.

À voir en vidéo