Le «Canyon des héroïnes» acclame les championnes de la Coupe du monde

À la fin du défilé, chaque joueuse de l'équipe s’est vu remettre symboliquement les clés de la ville dans une cérémonie sur les marches de la mairie ponctuée de cris et d’applaudissements.
Photo: Michael Loccisano Getty Images À la fin du défilé, chaque joueuse de l'équipe s’est vu remettre symboliquement les clés de la ville dans une cérémonie sur les marches de la mairie ponctuée de cris et d’applaudissements.

New York — Des milliers de personnes ont applaudi vendredi l’équipe féminine de soccer des États-Unis à l’occasion d’un défilé dans les rues de New York célébrant sa victoire en finale de la Coupe du monde dimanche dernier.

Il s’agissait de la première fois qu’une équipe sportive féminine est ainsi honorée par un défilé à travers le « Canyon des héros », rebaptisé pour l’occasion « Canyon des héroïnes », le parcours traditionnel empruntant la célèbre avenue Broadway dans le sud de Manhattan pour fêter les grands événements.

« Il était temps, non ? », a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio, en soulignant « la force des femmes » et « le besoin de créer une société plus égale » pour tous.

Chaleureusement applaudies, les 23 joueuses, médaille autour du cou, ont effectué le parcours sur une dizaine de chars, saluant la foule en liesse. Le maire et son épouse, Chirlane McCray, ont aussi pris place dans le cortège.

« USA ! USA ! », « Girl Power ! », scandait la foule, dans laquelle on pouvait apercevoir de nombreuses adolescentes et fillettes. Confettis, drapeaux et soleil estival ont contribué à l’ambiance festive.

À la fin du défilé, chaque joueuse s’est vu remettre symboliquement les clés de la ville dans une cérémonie sur les marches de la mairie ponctuée de cris, d’applaudissements, de la musique de Bruno Mars, d’une marée de drapeaux des États-Unis et de vêtements bleu blanc rouge.

L’équipe américaine a remporté dimanche à Vancouver sa troisième Coupe du monde féminine, après celles de 1991 et 1999, en écrasant le Japon 5-2 grâce notamment à un match exceptionnel de sa meneuse de jeu Carli Lloyd, auteure d’un tour du chapeau.

Plus de 200 défilés ont été présentés depuis 1886 au « Canyon des héros ». Quelques rares femmes en ont eu les honneurs, la dernière étant la patineuse artistique Carol Heiss Jenkins en 1960.