Rakeem Cato, la nouvelle arme des Alouettes

Le quart-arrière Rakeem Cato a montré la semaine dernière que les joueurs de petite taille peuvent être explosifs. Et s’il reste maintenant à voir si le nouveau meneur de jeu partant des Alouettes de Montréal pourra s’éclater contre la défensive des Blue Bombers de Winnipeg vendredi, la façon dont Cato a disséqué la défensive des Stampeders de Calgary à ses débuts dans la Ligue canadienne de football la semaine dernière doit forcer les Bombers (1-1) à se montrer alertes.

« Il n’y a pas beaucoup d’images vidéo de lui, mais je l’ai vu l’an dernier connaître des matchs productifs avec l’Université Marshall, et il a le talent pour le faire », a analysé Jamaal Westerman, un ailier défensif des Blue Bombers qui a joué dans la Ligue nationale. « Il s’agit de se préparer, se préparer, se préparer, et d’essayer de le contenir parce que vous ne voulez pas lui permettre de se sentir trop à l’aise. »

Dans une victoire de 29-11 contre les Stampeders, la première des Alouettes en deux sorties cette saison, Cato a complété 20 de ses 25 passes tentées pour des gains de 241 verges et trois touchés.

Le quart recrue de 23 ans a été un joueur vedette avec le Thundering Herd de Marshall, terminant sa carrière l’an dernier avec des gains totaux de 14 079 verges, un record de l’Université, et 131 passes de touché.

Westerman a confié avoir brièvement travaillé avec les médias pour l’Université Rutgers, son alma mater, l’an dernier, et a vu plusieurs rencontres de football universitaire, dont certaines auxquelles Cato prenait part.

« Il a bien joué, a affirmé Westerman. À un moment, en début de saison, je pense même qu’il était un candidat au trophée Heisman jusqu’à ce qu’il perde un match ou quelque chose du genre. Il peut réaliser des jeux. »

La brigade défensive des Blue Bombers a alloué plus de 900 verges en deux matchs, et elle tâchera d’être moins généreuse face au nouveau venu des Alouettes.

Un petit quelque chose

Cato s’est retrouvé au poste de quart partant des Alouettes la semaine dernière à la suite de blessures à Jonathan Crompton et Dan LeFevour lors du match d’ouverture contre le Rouge et Noir d’Ottawa. Le nom de Crompton a été placé sur la liste des blessés pour six matchs tandis que la saison de LeFevour est terminée.

Même si le Canadien Brandon Bridge avait été appelé à compléter la rencontre face à Ottawa, l’entraîneur-chef des Alouettes, Tom Higgins, s’est tourné vers Cato pour affronter les Stampeders.

Selon Higgins, Cato est un passeur naturel qui ne se laisse pas intimider par la pression. Il adore jouer et Higgins voit en lui certaines qualités semblables à celles de Ricky Ray, des Argonauts de Toronto, et de l’ancienne légende de la LCF Doug Flutie.

« Il a un petit quelque chose que les entraîneurs ne peuvent décrire, a noté Higgins. Nous nous disons qu’il l’a peut-être. »

Higgins était par ailleurs heureux d’apprendre que Drew Willy sera à son poste de quart pour les Bombers après avoir été atteint d’un coup de casque à la tête la semaine dernière dans un revers de 52-26 aux mains des Tiger-Cats de Hamilton.

Willy est demeuré étendu pendant quelques minutes vers la fin du premier quart et a quitté le terrain en marchant mais il n’est pas revenu au jeu. Willy dit ne pas avoir perdu conscience, assure bien se sentir et fait confiance à l’équipe médicale des Blue Bombers qui lui a donné le feu vert.

De leur côté, les Alouettes devront se passer des services du secondeur intérieur Bear Woods, qui a subi une opération pour réparer une déchirure du muscle pectoral. Son nom a été placé sur la liste des blessés pour six matchs et il sera remplacé par la recrue Kyler Elsworth.