Chuck Blazer banni à vie par la FIFA

Zurich — Chuck Blazer a été suspendu à vie pour corruption jeudi par le comité d’éthique de la Fédération internationale de football association, ce qui met fin à la longue carrière du plus ancien dirigeant américain dans le soccer international.

L’expulsion était une formalité à la suite de son plaidoyer de culpabilité aux accusations de fraude et d’évasion fiscale portées contre lui.

Le comité d’éthique de la FIFA a fondé sa décision sur des preuves apparues dans l’enquête d’agences fédérales américaines qui a plongé la FIFA et le soccer international dans une profonde crise.

Blazer a plaidé coupable à 10 chefs d’accusation, y compris d’escroquerie, de fraude électronique, de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale.

Il a avoué avoir fait partie d’une machination pour soutirer 10 millions $US en pots-de-vin il y a 11 ans relativement à la candidature de l’Afrique du Sud à la présentation de la Coupe du monde de 2010.

Blazer a également reconnu sa participation dans une escroquerie de vente de billets de la Coupe du Monde et d’abus de pouvoir à titre de secrétaire général de la CONCACAF. Dans un autre dossier, il a détourné des millions de dollars en pots-de-vin relativement à des contrats de commandite négociés pour le tournoi de la Gold Cup.

Il était un témoin collaborant avec les agences fédérales américaines depuis 2011, après qu’on eut enquêté sur lui.

Blazer, âgé de 70 ans, a oeuvré au sein du comité exécutif de la FIFA pendant 16 ans, jusqu’en 2013.

Il avait indiqué à la cour en novembre 2013 qu’il recevait des traitements pour un cancer rectal.

Il avait remis un montant de 1,9 million$ au moment de son plaidoyer et il avait accepté de verser plus d’argent après sa condamnation.