Djokovic l’emporte non sans mal

Novak Djokovic a éprouvé des problèmes à maîtriser le puissant service de son adversaire, qu’il a néanmoins vaincu.
Photo: Alastair Grant Associated Press Novak Djokovic a éprouvé des problèmes à maîtriser le puissant service de son adversaire, qu’il a néanmoins vaincu.

Novak Djokovic a survécu mardi à un set décisif contre le redoutable serveur Kevin Anderson et il a atteint les quarts de finale du tournoi de tennis de Wimbledon, qu’il tente de remporter pour la troisième fois.

Djokovic, le favori, a finalement eu raison du Sud-Africain classé 14e 7-5 dans la cinquième manche d’un match qui avait été suspendu lundi en raison de la noirceur au moment où c’était l’égalité 2-2 après quatre manches.

Le dénouement a été connu au bout de 45 minutes de jeu mardi. Djokovic a obtenu une 25e participation d’affilée en quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem avec une victoire de 6-7 (6), 6-7 (6), 6-1, 6-4, 7-5. Il fera face au Croate Marin Cilic, qu’il a vaincu dans les 12 affrontements entre les deux hommes jusqu’à maintenant.

« J’étais en recul de deux manches. Revenir de l’arrière et l’emporter me procure une grande satisfaction et énormément de confiance en vue du prochain défi, a commenté Djokovic. La frustration était forte par moments, particulièrement aujourd’hui, mais j’ai trouvé une façon de passer au travers et c’est tout ce qui compte. »

Le Serbe âgé de 28 ans a éprouvé des problèmes à maîtriser le puissant service du géant Anderson (6 pieds 8 pouces), mais il a réussi à soutirer le bris qui lui a permis de prendre l’initiative 6-5 dans le set décisif.

« Kevin a admirablement bien servi, a souligné Djokovic. J’ai trouvé que ç’avait été un de mes plus difficiles matchs à Wimbledon, peut-être même de toute ma carrière. Par moments, j’étais totalement désarmé en retour de service. »

Doubles fautes coûteuses

 

Anderson a terminé le duel avec 40 as, dont trois au cours du premier jeu du cinquième set et huit au total de la manche. Mais deux doubles fautes successives commises dans la 11e partie se sont avérées coûteuses.

« Je n’ai pas aidé ma cause vers la fin, a-t-il reconnu. J’ai eu des chances dans la dernière partie à 30-30. J’ai raté quelques retours de service sur des deuxièmes balles. Ce sont de petites choses qui ont un impact décisif au final. »

En s’inclinant, Anderson est devenu le premier joueur depuis 1968, soit depuis le début de l’ère Open, à atteindre le quatrième tour d’un tournoi majeur à sept reprises sans jamais parvenir à progresser dans la ronde des huit.

Le gain de Djokovic a complété le tableau des quarts chez les hommes.

 

Dans les rencontres au programme mercredi, le septuple champion Roger Federer retrouvera le Français Gilles Simon (no 12), le champion en 2013, Andy Murray se mesurera au Canadien Vasek Pospisil, et le champion des Internationaux de France, Stan Wawrinka, se frottera à Richard Gasquet (no 21).

Novak Djokovic a survécu mardi à un set décisif contre le redoutable serveur Kevin Anderson et il a atteint les quarts de finale du tournoi de tennis de Wimbledon, qu’il tente de remporter pour la troisième fois.

Djokovic, le favori, a finalement eu raison du Sud-Africain classé 14e 7-5 dans la cinquième manche d’un match qui avait été suspendu lundi en raison de la noirceur au moment où c’était l’égalité 2-2 après quatre manches.

Le dénouement a été connu au bout de 45 minutes de jeu mardi. Djokovic a obtenu une 25e participation d’affilée en quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem avec une victoire de 6-7 (6), 6-7 (6), 6-1, 6-4, 7-5. Il fera face au Croate Marin Cilic, qu’il a vaincu dans les 12 affrontements entre les deux hommes jusqu’à maintenant.

« J’étais en recul de deux manches. Revenir de l’arrière et l’emporter me procure une grande satisfaction et énormément de confiance en vue du prochain défi, a commenté Djokovic. La frustration était forte par moments, particulièrement aujourd’hui, mais j’ai trouvé une façon de passer au travers et c’est tout ce qui compte. »

Le Serbe âgé de 28 ans a éprouvé des problèmes à maîtriser le puissant service du géant Anderson (6 pieds 8 pouces), mais il a réussi à soutirer le bris qui lui a permis de prendre l’initiative 6-5 dans le set décisif.

« Kevin a admirablement bien servi, a souligné Djokovic. J’ai trouvé que ç’avait été un de mes plus difficiles matchs à Wimbledon, peut-être même de toute ma carrière. Par moments, j’étais totalement désarmé en retour de service. »

Doubles fautes coûteuses

 

Anderson a terminé le duel avec 40 as, dont trois au cours du premier jeu du cinquième set et huit au total de la manche. Mais deux doubles fautes successives commises dans la 11e partie se sont avérées coûteuses.

« Je n’ai pas aidé ma cause vers la fin, a-t-il reconnu. J’ai eu des chances dans la dernière partie à 30-30. J’ai raté quelques retours de service sur des deuxièmes balles. Ce sont de petites choses qui ont un impact décisif au final. »

En s’inclinant, Anderson est devenu le premier joueur depuis 1968, soit depuis le début de l’ère Open, à atteindre le quatrième tour d’un tournoi majeur à sept reprises sans jamais parvenir à progresser dans la ronde des huit.

« Avant le tournoi, c’était réellement l’objectif que j’avais en tête : me rendre plus loin dans un tournoi du Grand Chelem, a mentionné Anderson. J’ai fait partie de la ronde des 16 à plusieurs reprises. Je suis passé beaucoup plus proche d’avancer que dans le passé. Mais ça n’a pas été suffisant. »

Le gain de Djokovic a complété le tableau des quarts chez les hommes.

 

Dans les rencontres au programme mercredi, le septuple champion Roger Federer retrouvera le Français Gilles Simon (no 12), le champion en 2013, Andy Murray se mesurera au Canadien Vasek Pospisil, et le champion des Internationaux de France, Stan Wawrinka, se frottera à Richard Gasquet (no 21).

À voir en vidéo