Une fin de match cruelle pour l’Angleterre

Edmonton — Un dénouement des plus crève-coeur pour l’Angleterre a permis au Japon de l’emporter 2-1 mercredi et d’ainsi accéder à la finale de la Coupe du monde féminine de soccer.

Voulant dégager derrière son filet pour concéder un corner, la joueuse de défense Laura Bassett a plutôt vu le ballon heurter la partie gauche de la barre tranversale de la cage pour ensuite bifurquer derrière la ligne de but à la 92e minute, alors qu’on jouait les arrêts de jeu.

La joueuse 31 ans était évidemment inconsolable après coup.

« C’est vraiment dur à avaler, a dit l’entraîneur de l’Angleterre, Mark Sampson. Nous avons tout donné, absolument tout. Je suis très fier des filles, et je sais que nous avons accompli quelque chose dont l’impact va durer. C’est horrible pour Laura, mais toute l’équipe la tient en haute estime. Tout le monde était dévasté quand le ballon a franchi la ligne mais sans Laura, nous n’aurions pas atteint cette demi-finale. »

La troupe de Sampson tentait de placer l’Angleterre en finale pour la première fois de l’histoire du Mondial féminin, qui en est à sa septième présentation.

Championnes en 2011, les Japonaises auront donc la chance de défendre leur titre contre les États-Unis, victorieux de l’Allemagne au compte de 2-0 mardi au Stade olympique. L’affrontement aura lieu dimanche au stade BC Place de Vancouver.

Répétition de 2011

Il y a quatre ans, les deux mêmes pays s’étaient retrouvées au match ultime en Allemagne. Après prolongation, le score était de 2-2, et les Japonaises avaient eu le meilleur 3-1 en tirs de barrage.

« Le match n’a pas été facile, mais nous avions la soif de vaincre, a dit le sélectionneur du Japon, Norio Sasaki. Ça n’a pas été évident de s’ajuster à leur style, mais nous pouvons arriver en finale la tête haute. »

Les Anglaises, tombeuses du Canada en quarts de finale, se mesureront aux Allemandes samedi à Edmonton avec la 3e place à l’enjeu.

Après une première moitié qui s’est soldée 1-1, les joueuses du Royaume-Uni ont été les plus menaçantes en deuxième mi-temps.

Toni Duggan est venue près de placer les siennes aux commandes (62e), mais son tir a frappé la barre transversale. Puis, à la 66e, Jill Scott a raté de peu avec une tête sur un corner.

La première chance de marquer du match est aussi allée aux Anglaises, mais Jodie Taylor a raté de justesse avec un tir au ras du sol à la 14e minute.

Le premier penalty du match a été accordé au Japon (31e), à la suite d’un geste de Claire Rafferty aux dépens de Saori Ariyoshi. Aya Miyama a converti l’occasion pour marquer une deuxième fois dans ce Mondial, sa frappe se logeant dans le coin droit du filet.

À la 40e minute, une décision controversée de l’arbitre a fourni un penalty aux Britanniques, sur une séquence impliquant Yuki Ogimi et Steph Houghton. Fara Williams n’a pas raté sa chance avec un tir du côté droit, tout comme Miyama.