Une tradition disparaît - Un toit à Wimbledon

Wimbledon — L'une des traditions les plus solides du tournoi de tennis de Wimbledon va bientôt disparaître: le court central va se doter d'un toit. Le All England Club a annoncé hier son projet de construction d'un toit ouvrant afin d'en finir avec les retards liés à la pluie, synonymes, avec les fraises à la crème, du plus célèbre des tournois du Grand Chelem.

Mais les interruptions dues à la pluie vont perdurer plusieurs années encore. Le club doit en effet obtenir une autorisation et les travaux ne débuteront pas avant deux ans. La mise en place définitive du toit est prévue pour 2009.

«Notre but perpétuel est de faire en sorte que Wimbledon soit considéré comme le premier tournoi de tennis du monde», a déclaré hier le président du All England Club, Tim Phillips.

«Le central a été le joyau de notre couronne pendant 80 ans, et le théâtre de quelques drames et émotions des plus mémorables dans l'histoire du tennis. Notre initiative a pour but de maintenir l'histoire et la tradition du central, mais avec de nouveaux aménagements remarquables.»

Phillips a précisé que le nouveau central pourrait accueillir 15 000 spectateurs, soit une augmentation de 1200 places. Le toit (65x70 mètres) se fermera en 10 minutes.

L'annonce de la construction d'un toit sur le central est une bonne nouvelle pour les spectateurs, mais aussi pour les joueurs qui n'auront plus à attendre des heures dans les vestiaires en cas de pluie.

«Je suis un traditionaliste, j'aime Wimbledon pour ce que ça a toujours été et restera à mes yeux», a déclaré le triple vainqueur de l'épreuve, l'Allemand Boris Becker. «Mais je ne peux pas me voiler la face. Comment peut survivre le tennis s'il dispose de huit heures de direct à la télévision et que rien ne se passe?»

Pour justifier la construction du toit, Phillips a cité en exemple les problèmes rencontrés lors du dernier US Open.

«À l'US Open l'été dernier, on a pu constater combien la pluie pouvait perturber un tournoi», a-t-il déclaré.

La pluie a toujours été une obsession à Wimbledon: le livre officiel des statistiques comprend même une rubrique détaillée de la météo du tournoi depuis 1919.

Depuis la création de l'épreuve, seules six éditions, en 1908, 1931, 1976, 1977, 1993 et 1995, ont été épargnées par la pluie. Et depuis 1877, la pluie a contraint à l'annulation de 30 jours de matchs.