Blessé à l'oeil, Owen Nolan a évité le pire

Toronto — La présence d'Owen Nolan sur le banc, hier, observant l'entraînement de ses coéquipiers des Maple Leafs de Toronto, était plutôt réconfortante, dans la mesure ou le pire avait été évité.

Le dessus de son oeil gauche était enflé et on pouvait voir les points de suture, mais l'ailier gauche était plutôt d'humeur joyeuse au lendemain de ce qui aurait pu être une blessure très sérieuse.

«Je pense que c'est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle, dans le sens que ça aurait pu être bien pire, a dit Nolan. Il y a une accumulation de sang dans mon oeil qui doit se résorber avant que l'on puisse voir si j'ai une déchirure à l'oeil.»

Les médecins ne peuvent se prononcer quant à la durée de l'absence de Nolan, du moins, tant qu'ils ne sauront pas si le joueur a ou non une déchirure à la rétine.

«Elle [la rétine] n'est pas détachée, ce qui est une bonne chose. Je n'aurai pas à subir une importante opération, a ajouté Nolan. Mais maintenant, il faut savoir si il y a ou non une déchirure [à la rétine].»

Ses coéquipiers craignaient le pire en voyant Nolan hurler de douleur sur la patinoire, samedi soir, au terme de sa première présence lors du match nul de 3-3 face aux Sabres de Buffalo. Le joueur des Leafs venait d'être atteint par le bâton élevé du défenseur des Sabres Jay McKee.

L'incident n'était pas sans rappeler la blessure à l'oeil du défenseur Bryan Berard, en mars 2000.

«On se souvient tous de ce qui est arrivé à Bryan et ça nous a rappelé de mauvais souvenirs», a noté l'entraîneur Pat Quinn.

«On a tous eu très peur, a dit le capitaine Mats Sundin. Et, après ce qui s'est passé avec Bryan... c'est plaisant de voir Owen ici aujourd'hui.»

Les Leafs, qui jouent aujourd'hui à Pittsburgh et qui accueilleront Nashville, demain, sont déjà privés des services d'Alexander Mogilny (hanche) et de Robert Reichel (épaule).

«Tant que nous ne serons pas fixés [quant à la rétine], il est impossible de dire si son absence sera de 10 jours, deux semaines ou un mois», a noté Quinn.

Malgré cette blessure, Nolan n'envisage pas de porter une visière quand il fera un retour au jeu. «C'est difficile. J'ai joué très longtemps sans visière, a dit Nolan. Je n'ai rien contre les gars qui la portent. Elle est là pour notre protection. Je vais y penser, mais je pense que je vais jouer sans visière à mon retour.»