Les Ravens déçus, mais fiers

Owing Mills, Maryland — Les joueurs des Ravens de Baltimore ont récupéré leurs effets personnels au vestiaire, hier, déçus d'avoir été éliminés dès le premier tour des séries mais fiers d'avoir décroché le premier championnat de section de l'histoire de la concession.

Même s'ils ont présenté un dossier de 7-9 en 2002 et amorcé la saison 2003 avec un quart recrue, les Ravens ont profité d'une défensive des plus étanches et d'une saison record de la part du demi offensif Jamal Lewis pour rafler le titre dans la section Nord de l'Association américaine en vertu d'une fiche de 10-6.

Leur parcours a abruptement pris fin samedi, à la suite d'un revers de 20-17 contre les Titans du Tennessee. Malgré cela, les membres d'une équipe qui a subi des changements importants il n'y a pas si longtemps, à cause du plafond salarial, estiment que le meilleur est à venir.

«Nous nous étions donnés le défi de participer aux séries cette année, et même si c'était fort ambitieux puisque nous avons une jeune équipe, nous avons répondu aux attentes», a fait remarquer l'entraîneur des Ravens Brian Billick, hier. «C'est excitant de constater à quel point nous en sommes en ce moment.»

D'ici le début de la prochaine saison, l'objectif de l'équipe sera de progresser en parvenant à garder intact le noyau de la formation.

«Notre priorité sera de garder nos joueurs qui deviendront autonomes et de maintenir la composition de cette équipe dans sa totalité. Nous avons de bonnes raisons de croire que nous parviendrons à le faire, plus qu'à tout autre moment depuis que je suis ici», a ajouté Billick, qui a mené les Ravens à trois participations aux séries en cinq saisons, ainsi qu'à la conquête du Super Bowl en 2001.

Les Ravens chercheront notamment à retenir les services du demi de coin Chris McAlister, du bloqueur Orlando Brown, du botteur Matt Stover et du quart Anthony Wright, qui sont tous en fin de contrat.