Le Lightning a montré qu’il pouvait rebondir

Jon Cooper se demandait si le Lightning de Tampa Bay avait levé le pied après avoir atteint la finale de l’association de l’Est de la Ligue nationale de hockey. Après tout, cette étape représente une nouvelle expérience pour la majorité des membres de l’équipe.

Cela a eu un impact décisif quand le Lightning a été complètement déclassé par les vétérans des Rangers de New York samedi lors du match no 1 de la série. «Ça fait partie de l’apprentissage de l’équipe, avait dit Cooper dimanche. Mais nous n’abandonnerons pas. Nous allons nous accrocher et bâtir notre confiance à partir de cette expérience.»

Le Lightning ne s’est pas certainement pas contenté de s’accrocher lors du 2e match lundi soir: la troupe de Cooper a malmené les Rangers 6-2, décrochant ainsi une précieuse victoire au Madison Square Garden et retournant à la maison avec une série égale 1-1 à l’aube des matchs nos 3 et 4.

De plus, les joueurs du Lightning ont démontré qu’ils n’étaient pas satisfaits d’avoir simplement atteint la finale d’association. Ils ont démontré qu’ils méritaient leur place aux côtés des gagnants du trophée des Présidents, remis à la meilleure équipe de la saison régulière dans la LNH.

Personne ne pourrait blâmer le Lightning d’être un peu fatigué mentalement. Il est venu de l’arrière pour vaincre les Red Wings de Detroit lors au premier tour des séries et il a ensuite vu le Canadien de Montréal transformer un déficit de 0-3 en recul de 2-3 avant de finalement rendre les armes.

Une nouvelle leçon

 

Le Lightning compte sur seulement deux joueurs qui étaient avec l’équipe en 2011 quand elle avait atteint la finale de l’Est, Steven Stamkos et Victor Hedman. Chaque série constitue donc une nouvelle leçon pour la majorité du groupe.

«Nous sommes rendus ici, a dit Stamkos lundi. Vous n’avez pas souvent l’occasion d’atteindre cette étape des séries. Certains sont plus chanceux que d’autres, mais nous devons avoir la conviction que cette année est la nôtre et nous devons être à notre meilleur.»

Mené par un tour du chapeau de l’attaquant Tyler Johnson, le Lightning a frappé aux bons moments lors du 2e match face aux Rangers.

Le résultat a mené le capitaine des Rangers, Ryan McDonagh, à qualifier la performance de son équipe de «gênante». Les Blueshirts ont certes commis plusieurs erreurs, mais le Lightning a montré un visage complètement différent de celui du 1er match.

«Je pense que lors du 1er match, nous avons participé à un match de hockey, alors que dans le 2e match, nous nous sommes présentés avec l’intention de le gagner, a analysé Cooper. C’est ce qui a tout changé.»

La différence entre une avance de 2-0 et une série égale 1-1 est importante, mais les Rangers ont déjà prouvé qu’ils peuvent gagner en séries éliminatoires, eux qui ont atteint la finale de la Coupe Stanley l’an dernier. Cooper avait qualifié le match no 1 de la finale de l’Est de duel entre une équipe qui est déjà passée par là et une autre qui en est à sa première expérience.

Stamkos, lui, est déjà passé par là et il a déclaré que ce n’est pas un manque d’expérience qui empêchera le Lightning de rivaliser avec les Rangers. «Tout le monde dit que nous manquons trop d’expérience cette année à cause de notre groupe de jeunes joueurs et du fait que nous ayons été balayés dès le premier tour l’an dernier, a conclu l’attaquant étoile. Mais nous apprenons rapidement. Nous savons aussi comment gagner.»

À voir en vidéo