La NFLPA veut faire témoigner Goodell

Tom Brady souhaite convoquer le commissaire de la Ligue nationale de football, Roger Goodell, à la barre des témoins lors de son audience d’appel pour la suspension qui lui a été imposée à la suite de son implication dans le scandale des ballons dégonflés, le « Deflategate ».

L’Association des joueurs de la NFL a indiqué dans le document qu’elle a déposé que Goodell ne pouvait entendre cet appel puisque l’une des raisons invoquées pour contester la décision est la propre crédibilité du commissaire. La NFLPA a également manifesté son intention de convoquer le vice-président des opérations football de la NFL, Troy Vincent, qui a imposé les sanctions.

Le quart-arrière Brady, joueur par excellence du dernier Super Bowl, a été suspendu pour quatre matchs et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont écopé d’une amende de 1 million $US en plus d’être privés de deux choix de repêchage pour avoir utilisé des ballons gonflés en deçà des normes imposées par la NFL lors du match de championnat de l’association Américaine en janvier dernier.

Invalidité

 

La NFLPA prétend également que les preuves présentées dans le rapport de l’enquêteur Ted Wells, qui a mené aux sanctions, sont insuffisantes pour infliger une punition aussi sévère. Les avocats du syndicat estiment du reste que la suspension est invalide puisque seul Goodell, et non Vincent, peut pénaliser des joueurs pour conduite préjudiciable au circuit.

Brady a interjeté appel jeudi en fin d’après-midi et en soirée, Goodell a annoncé qu’il entendrait cet appel personnellement. Bien que la convetion collective lui permette de le faire, les documents déposés par la NFLPA précisent qu’il ne peut être impartial puisqu’il sera appelé comme témoin.

S’adressant à Vincent, la NFLPA a indiqué qu’elle avait l’intention de « vous appeler, le commissaire Goodell et vous, à titre de témoins essentiels dans cette affaire ». Elle ajoute pour Vincent que « votre engagement pesonnel dans les activités les jours de matchs vous rendent intrinsèquement biaisé ».

Le syndicat a demandé à Goodell de confier ce dossier à un arbitre neutre et a menacé de déposer son appel auprès d’une instance indépendante de la ligue, peut-être un tribunal, s’il ne le fait pas. « Si le commissaire ne nomme pas un arbitre indépendant, la NFLPA et M. Brady tenteront d’obtenir une récusation et chercheront par tous les moyens possibles à obtenir un arbitre impartial. »

Les Patriots n’ont de leur côté pas encore déterminé s’ils allaient porter leurs sanctions en appel. Ils ont jusqu’au 21 mai pour le faire.

À voir en vidéo