Toronto veut la Classique hivernale

Toronto — Le maire de Toronto, John Tory, dit espérer que les rénovations effectuées au BMO Field aideront sa ville à obtenir la présentation de la Classique hivernale de la Ligue nationale de hockey.

«Je considère Toronto comme la capitale mondiale du hockey et je pense qu’il est temps, maintenant que le succès et l’attrait de l’événement sont prouvés, que la Classique hivernale vienne dans notre ville», a déclaré Tory vendredi lors d’une visite du BMO Field à l’approche de la fin de la première phase de rénovations de plus de 120 millions.

«J’essaierai de concrétiser le tout car je pense qu’il est approprié que nous l’obtenions ici dès que possible. Nous engagerons des discussions avec la LNH à ce sujet», a poursuivi le maire.

La ville de Toronto est considérée comme le site probable de la Classique hivernale de 2017, et peut-être même du match des étoiles de la LNH puisque l’année marquera le centenaire de l’organisation des Maple Leafs.

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a déclaré que son circuit est en discussions quant à la façon appropriée de célébrer le centenaire à la fois des Leafs et de la ligue ainsi que le 150e anniversaire du Canada.

Même avec l’agrandissement du BMO Field, le président et chef de la direction de Maple Leafs Sports Entertainment, Tim Leiweke, a expliqué que quelques 8000 sièges temporaires devraient être installés pour porter le total à 40 000 pour la Classique hivernale.

Argos au BMO Field: le temps file...

Si les Argonauts de Toronto espèrent en venir à une entente qui leur permettrait de jouer au BMO Field en 2016, il leur faudra faire vite.

Bob Hunter, responsable du développement des projets chez Maple Leaf Sports Entertainment, a déclaré que les Argos disposent d’environ un mois pour se décider, après quoi il ne sera plus possible que la surface de jeu puisse accueillir des matchs de la Ligue canadienne de football la saison prochaine.

Si Hunter n’obtient pas le feu vert de ses patrons bientôt, la conversion pourrait être repoussée d’une autre année.

Les Argonauts se retrouveront sans domicile après la saison 2017 quand leur bail de location au Rogers Centre viendra à échéance, mais ils peuvent déménager avant s’ils trouvent un autre stade.


À voir en vidéo