Aubut vise une 12e place… ou mieux

Le chef de mission de la délégation canadienne aux JO de 2016, Jean-Luc Brassard, et le président du Comité olympique canadien, Marcel Aubut, effectuent une tournée des installations à Rio de Janeiro.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Le chef de mission de la délégation canadienne aux JO de 2016, Jean-Luc Brassard, et le président du Comité olympique canadien, Marcel Aubut, effectuent une tournée des installations à Rio de Janeiro.

Rio de Janeiro — Le Canada se donnera comme objectif de terminer parmi les 12 premières nations au classement des médailles des Jeux olympiques d’été de 2016 à Rio, une cible qu’il a ratée de peu il y a trois ans à Londres.

Le président du Comité olympique canadien, Marcel Aubut, en a fait la confirmation mercredi, ajoutant que l’ambition du COC consiste à voir le Canada se hisser un jour au sein du groupe des huit meilleurs pays.

À Londres, en 2012, le Canada a glissé au 13e rang au classement, terminant les Jeux avec 18 médailles, soit une d’or, cinq d’argent et 12 de bronze. Quatre ans plus tôt à Pékin, le pays s’était classé 14e grâce à une autre récolte de 18 médailles, mais trois d’or et neuf d’argent.

Au retour de la capitale du Royaume-Uni, le COC avait fait savoir que ses objectifs en vue des Jeux de Rio faisaient « l’objet d’une révision ».

Visite des installations

Aubut, qui effectue présentement une visite des installations olympiques à Rio, n’a pas précisé le nombre de médailles qui serait nécessaire pour atteindre la cible visée. « Mais ce n’est pas ce qui est important. Ce qui importe, c’est d’atteindre le classement visé et de montrer que nous nous améliorons », a-t-il précisé mercredi lors d’une conférence téléphonique. « [La notion de] participation aux Jeux est chose du passé. Nous allons là-bas pour gagner, et nous serons prêts pour atteindre notre objectif. »

Par ailleurs, dans le cadre de sa tournée à Rio, Aubut s’est dit « absolument confiant » à l’égard du respect des échéanciers dans les préparatifs.

Aubut et son groupe, qui comprend des membres du personnel du COC ainsi que le chef de mission du pays aux JO de 2016, Jean-Luc Brassard, se sont dits encouragés par les progrès. « Nous sommes à 520 jours des cérémonies d’ouverture et à tous les niveaux, les préparatifs pour les Jeux de 2016 à Rio paraissent exceptionnels et respectent les échéanciers, a dit le président. Les commentaires ici sont unanimes pour dire que tout va très, très bien. »

 

La baie sale

 

Les propos d’Aubut surviennent quelques jours après que des informations ont laissé entendre que des milliers de carcasses de poissons flottaient dans les égouts de Rio et dans la baie de Guanabara, où doivent se tenir les épreuves de voile. Aubut et ses acolytes n’ont pas visité ces installations, mais ils se sont tout de même dits optimistes.

« La réponse que j’ai reçue [mardi] à ce sujet nous a entièrement satisfaits, a-t-il poursuivi, et il n’est pas question qu’ils mettent leur réputation en jeu pour un tel problème, peu importe son ampleur. Je suis absolument confiant que ce groupe de gens va trouver une solution. Je n’ai aucun doute que toutes ces questions seront résolues. »

La qualité de l’eau est devenue un sujet de controverse en vue des Jeux de 2016, et plusieurs navigateurs ayant pris part à des épreuves tests à Rio se sont plaints d’avoir dû contourner des carcasses d’animaux morts et des meubles flottant dans les eaux. Ils ont qualifié l’endroit de plus malpropre qu’ils aient jamais vu.

« Nous en avons entendu parler, bien sûr, nous sommes très bien informés, a déclaré Aubut. C’est un problème aujourd’hui, mais il reste un an et demi à écouler et ils [les responsables] sont très sensibles au fait de s’assurer qu’il y a une solution à tout problème. »

Un quotidien de Rio a rapporté qu’environ 60 tonnes de poissons morts ont été sortis des eaux depuis novembre. En décembre, une « super-bactérie » habituellement détectée dans les hôpitaux a été retracée dans l’eau autour de la baie.

Malgré tout, de hauts responsables du Comité international olympique ont visité Rio la semaine dernière et ont manifesté leur optimisme.