Zach Parisé au chevet de son père, Jean-Paul

St. Paul — L’attaquant Zach Parisé n’était pas de la formation du Wild du Minnesota lors de son match contre les Sharks de San Jose mardi afin d’être au chevet de son père qui combat un cancer des poumons.

Jean-Paul Parisé, qui a connu une carrière de 17 saisons dans la Ligue nationale de hockey incluant deux séjours avec les North Stars du Minnesota, a appris le diagnostic en janvier dernier. Il se trouve actuellement dans un centre de soins palliatifs.

 

Après de très brefs séjours avec les Bruins de Boston et les Maple Leafs de Toronto, Parisé a eu l’occasion de se tailler un poste de façon définitive dans la LNH lors de la première saison des North Stars, en 1967-1968. Le 5 janvier 1975, Parisé a été échangé aux Islanders de New York en retour de Doug Rombough et Ernie Hicke.

Le hockeyeur natif de Smooth Rock Falls, dans le nord de l’Ontario, est retourné avec les North Stars en 1978-1979 et il a mis fin à sa carrière en au terme de cette saison.

En 890 matchs dans la LNH, Parisé a marqué 238 buts et totalisé 594 points. Il a connu sa meilleure saison en 1972-1973 avec les North Stars, amassant 27 buts et 75 points en 78 rencontres.

 

Parisé a aussi participé à la Série du siècle de septembre 1972 entre les vedettes de la LNH et l’équipe nationale de l’Union soviétique. Il avait récolté deux buts et autant d’aides en six matchs, mais avait été expulsé de la 8e rencontre, à Moscou, à la suite d’un mémorable incident impliquant l’arbitre allemand Josef Kompalla.

Son fils domine le Wild avec 30 points et partage le premier rang au sein de l’équipe avec une récolte de 14 buts.

Dans un communiqué publié avant le match, la direction du Wild a fait savoir qu’elle appuyait la décision de Parisé d’être auprès de sa famille et a demandé que la vie privée de celle-ci soit respectée.

À voir en vidéo