Le Canada accède à la finale du Championnat mondial junior

L’avant de l’équipe du Canada, Nic Petan (à droite), célèbre un but compté contre la Slovaquie, en compagnie de ses coéquipiers Connor McDavid (à gauche) et Curtis Lazar.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne L’avant de l’équipe du Canada, Nic Petan (à droite), célèbre un but compté contre la Slovaquie, en compagnie de ses coéquipiers Connor McDavid (à gauche) et Curtis Lazar.
Toronto — Le gardien Denis Godla a été incapable d’être parfait face à la puissante machine canadienne, cédant entre autres trois fois contre Nic Petan, et le Canada s’est assuré de récolter une première médaille depuis 2012 au Championnat mondial junior grâce à un gain de 5-1 face à la Slovaquie, dimanche, lors des demi-finales.

Le Canada, qui est à la recherche d’un premier triomphe au tournoi depuis 2009, retrouvera maintenant la Russie dans son chemin en finale. La Russie avait privé le Canada d’une médaille en 2014 en le battant 2-1 dans le match pour la médaille de bronze.

Le capitaine de la Slovaquie Martin Réway avait déclaré que le gardien Godla devait être parfait pour espérer défaire le Canada. Godla a été brillant pendant toute la partie, enchaînant les arrêts spectaculaires, mais le Canada était simplement dans une classe à part.

Petan a inscrit les deux premiers buts du Canada, tôt en première période et tard en deuxième période, avant d’ajouter le cinquième but des hommes en rouge et noir en troisième. Ses compagnons de trio Curtis Lazar et Connor McDavid ont participé à chacun de ses buts.

Shea Theodore et Anthony Duclair ont aussi fait bouger les cordages pour le Canada. Zachary Fucale a dû tenir le fort avant que le Canada ne creuse l’écart et il a terminé la soirée avec 14 arrêts à son dossier.

David Soltes a marqué l’unique but des Slovaques avec 3,4 secondes à faire en deuxième période, redonnant temporairement espoir aux négligés. Godla, qui a été brillant au cours du tournoi après avoir mal paru lors de la défaite de 8-0 des Slovaques face au Canada en ouverture de tournoi, a réussi 39 arrêts.

Les Slovaques tenteront de mettre la main sur une deuxième médaille dans leur histoire au Mondial junior quand ils croiseront le fer avec la Suède, lundi, dans le match pour le bronze.

Une meilleure opposition

Les Slovaques ont bien joué en début de match, mais une pénalité a ouvert la porte au Canada, qui n’a pas raté sa chance. Le capitaine Lazar a coupé au filet et a repéré Petan, qui a battu Godla du côté rapproché dans la lucarne.

La plus grosse frousse de l’équipe canadienne est survenue lorsque le Slovaque Pavol Skalicky a bloqué le tir du défenseur Madison Bowey pour s’échapper. Fucale a alors réalisé l’arrêt le plus important du tournoi en étendant la jambière du côté droit.

Les deux équipes avaient dirigé six tirs au filet adverse après la première période, qui a probablement été la pire du Canada depuis le début du tournoi. Le vent a cependant tourné en deuxième période, mais Godla s’est dressé tel un mur.

Le gardien admissible au prochain repêchage de la LNH, a repoussé 19 tirs de suite avant que Petan ne le batte à nouveau à 18:06 de la deuxième période. McDavid a effectué une passe spectaculaire en direction de Petan, qui a battu Godla pour procurer une bonne avance aux siens.

Avec 28,3 secondes à faire, le but de Theodore, à la suite d’une passe de Duclair, a porté la marque à 3-0 et a infusé un peu d’énergie à la foule nerveuse du Centre Air Canada. La Slovaquie a cependant réduit l’écart à deux buts 25 secondes plus tard par l’entremise de Soltes, qui a profité d’une erreur de Bowey.

Duclair a touché la cible à 2:47 de la troisième pour remettre les siens en avant par trois. Après avoir déjoué deux défenseurs slovaques, il a tiré de l’arrière du filet et Godla a accidentellement fait dévier la rondelle dans son filet.

Petan a complété son tour du chapeau à 11:59 de la troisième période pour donner le coup d’envoi aux festivités dans les gradins et sur le banc des joueurs.

La Russie bat la Suède 4-1

Après avoir perdu en demi-finale face à la Suède lors des deux dernières années, l’entraîneur de la Russie Valeri Bragin a déclaré qu’il fallait mettre à cette « tradition malchanceuse ».

Alexander Sharov a inscrit deux buts et il a propulsé la Russie vers le match de la médaille d’or au Championnat mondial junior grâce à une victoire de 4-1, dimanche, face à la Suède.

« Tout le monde comprend que nous ne pouvons pas courir le risque de commettre des erreurs, a mentionné l’espoir des Blues de St. Louis, Ivan Barbashev. Nous savons que nous avons connu des difficultés au sein de notre groupe, mais depuis le début des éliminatoires, tout le monde est sur la même longueur d’onde et nous jouons à 100 %. »

Bragin a bien résumé les choses quand on lui a demandé la signification d’un duel contre le Canada en finale.

« C’est la meilleure chose pour le monde du hockey, a-t-il dit. Russie-Canada : un classique du hockey. »

Ziat Paigin et Maxim Mamin ont également touché la cible pour la Russie. Lucas Wallmark a été l’unique buteur de la Suède.

L’espoir des Rangers de New York Igor Shestyorkin a effectué 26 arrêts devant le filet des Russes. À l’autre bout de la patinoire, Linus Soderstrom a cédé quatre fois contre 31 lancers.

Il s’agissait du troisième duel en demi-finale d’affilée entre les deux pays au tournoi des moins de 20 ans.

« C’est une sensation horrible. Je ne sais pas comment la décrire, a déclaré le défenseur suédois Gustav Forsling. Je pense que nous n’avons pas assez défié leur gardien. Il n’est pas un grand gardien alors nous aurions dû tirer plus, créer plus de circulation devant lui. Nous ne l’avons pas fait. »

La Russie a pris le contrôle en marquant deux buts en 1:32 à mi-chemin du deuxième engagement.

Sharov a d’abord inscrit son troisième but du tournoi à 11:18 quand il a profité d’une mise en scène d’Anatoli Golyshev pour déjouer Soderstrom.

Palgin a creusé l’écart à 12:50 à l’aide d’un tir sur réception sur une remise de Rinat Valiev.

Vyacheslav Leshenko a obtenu une excellente chance d’ajouter un troisième but avec 39 secondes à faire à la période, mais Soderstrom a dévié la rondelle avec son épaule.

Sharov a finalement mis le match hors de la portée des Suédois après 1:31 de jeu en troisième période. Le joueur de 19 ans a accepté une passe de Vladimir Bryukvin avant de battre Soderstrom d’un bon tir des poignets.

« C’est comme si je m’étais préparé pour ce moment toute ma vie, a déclaré Valiev, un espoir des Maple Leafs de Toronto. C’est très excitant. J’adore jouer ici. »

Wallmark a inscrit la Suède au pointage avec son quatrième but du tournoi à 11:30 du troisième vingt. Cependant, Mamin a profité d’un retour du lancer d’Ivan Fishenko à 12:39, étouffant ainsi les efforts de remontée du Tre Kronor.

La Suède, qui avait mis la main sur l’argent l’an dernier, affrontera la Slovaquie avec le bronze à l’enjeu, lundi.

Les joueurs avaient toutefois de la difficulté à trouver du positif dans le fait de jouer pour le bronze.

« Nous allons devoir gagner ce match. Présentement, c’est décevant, mais nous allons nous lever demain et tenter de gagner le match, a raconté Forsling. C’est tout ce que nous pouvons faire maintenant. »

La Russie avait gagné le bronze l’an dernier, grâce à une victoire de 2-1 face au Canada lors de la finale consolation.

 

À voir en vidéo