Tour de ski: Alex Harvey prend la 2e place en Allemagne

Le Norvégien Petter Northug (à droite) est arrivé en première place, alors que le Québécois Alex Harvey est arrivé en seconde.
Photo: dpa, Karl-Josef Hildenbrand Le Norvégien Petter Northug (à droite) est arrivé en première place, alors que le Québécois Alex Harvey est arrivé en seconde.

Oberstdorf — Alex Harvey a eu un pressentiment qu’il aurait une bonne journée, dimanche, et ce pressentiment s’est concrétisé en une médaille d’argent lors de la deuxième des sept étapes du Tour de ski, disputée à Oberstdorf, en Allemagne.

Le fondeur originaire de Saint-Ferréol-les-Neiges a raté la plus haute marche du podium par des poussières, terminant à six dixièmes de seconde du vainqueur, le Norvégien Petter Northug fils.

La troisième position est allée au Suédois Calle Halfvarsson, qui a franchi la ligne d’arrivée seulement deux dixièmes de seconde derrière le Québécois.

Prenant le départ de la 13e position en raison de son classement final lors du prologue, samedi, Harvey a complété la poursuite de 15 km en style classique en 42:01,8. Il a ainsi mérité la 14e médaille de sa carrière en Coupe du monde et il est monté sur le podium pour la sixième fois à vie lors d’une étape du Tour de ski.

La journée a été plus difficile pour les trois autres Canadiens inscrits à la compétition. Ivan Babikov (43 :17,8), Devon Kershaw (43 :38,7) et Len Valjas (47 :23,2) ont respectivement terminé la course en 30e, 36e et 83e position.

Grâce à sa performance, Harvey occupe également le deuxième échelon du classement général du Tour de ski, à 5,6 secondes de Northug fils. Après une journée de congé lundi, les athlètes reprendront le collier mardi dans le cadre d’un sprint libre à Val Müstair, en Suisse.

Ennuyé, dans le passé, par de mauvais choix en matière d’équipement, Harvey a rendu hommage à ses préparateurs, qui lui ont fourni des skis de qualité.

« Je suis vraiment content. Ç’a été une stratégie gagnante, tant au niveau de la forme que de mon équipement, a-t-il observé. La clé du succès, au Tour, c’est la récupération. » Accusant un retard d’environ 20 secondes sur le Suisse Dario Cologna, vainqueur du prologue samedi, Harvey a rapidement gagné du terrain au point de se classer au cinquième rang au moment de franchir le premier temps intermédiaire.

« C’est parti vite, mais ç’a coûté cher. J’étais un peu fatigué après les cinq premiers kilomètres. J’ai été capable de récupérer puisque le rythme a ralenti un peu », a relaté l’athlète québécois.

À voir en vidéo