Le Canada humilie le Danemark

Le capitaine de l’équipe canadienne, Curtis Lazar, a récolté trois points dans la victoire des siens.
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne Le capitaine de l’équipe canadienne, Curtis Lazar, a récolté trois points dans la victoire des siens.

Connor McDavid a récolté deux aides impressionnantes et a marqué un but spectaculaire. Et ce ne fut qu’une partie de la performance éclatante du Canada.

Mené par McDavid et son capitaine Curtis Lazar, le Canada s’est facilement débarrassé du Danemark par la marque de 8-0, vendredi au Centre Air Canada, lors des quarts de finale du Championnat du monde de hockey junior.

Le Canada a dominé le jeu du début à la fin, ayant un avantage de 50-14 au chapitre des tirs au but. Il retrouvera maintenant la Slovaquie dans son chemin, dimanche en demi-finale. La Suède et la Russie croiseront le fer dans l’autre demi-finale.

Si les Canadiens poursuivent dans la même veine, il est possible qu’aucune des équipes encore en vie dans le tournoi soit en mesure de les ralentir. À moins bien sûr d’une performance extraordinaire d’un gardien.

Georg Sorensen a bien tenté et a conclu la partie avec 28 arrêts, mais le Canada a trompé sa vigilance avec régularité. Lazar a inscrit deux buts, tandis que McDavid, Sam Reinhart, Lawson Crouse, Nick Paul, Brayden Point et Nick Ritchie en ont ajouté un chacun.

 

Thomas Lillie est venu en relève à Sorensen après le septième but canadien tôt en troisième période. Il a repoussé 14 des 15 tirs dirigés vers lui.

À l’autre bout de la patinoire, Zachary Fucale n’a pas été vraiment mis au défi et il a été parfait face à 14 lancers. Fucale a concédé un seul but depuis le début du tournoi.

Jouant devant une salle comble gonflée à bloc au Centre Air Canada, un contraste avec les foules peu enthousiastes du Centre Bell de Montréal, le Canada a contrôlé le jeu dès la première séquence. La première unité de Max Domi, Reinhart et Anthony Duclair a embouteillé le Danemark dans sa zone et a ainsi offert un avant-goût du reste de la soirée.

Le Canada a finalement ouvert la marque à 10:37. McDavid a alors remis devant le filet à Lazar et l’attaquant des Sénateurs d’Ottawa a surpris Sorensen du côté rapproché.

La première unité a aussi contribué à 15:17, quand Duclair a repéré Reinhart dans l’enclave et l’espoir des Sabres de Buffalo en a profité pour inscrire son quatrième but du tournoi.

Le Canada a creusé l’écart en deuxième. Crouse a déjoué le défenseur danois Mads Larsen et a battu Sorenson d’un bon tir à 7:50.

McDavid a ensuite réussi le but de la soirée. La sensation de 17 ans a provoqué un revirement en zone neutre avant de contourner un défenseur danois et de déjouer Sorensen d’une belle feinte à 10:21.

Exactement trois minutes plus tard, le défenseur Joe Hicketts a lancé Lazar en échappée et le capitaine a facilement marqué le cinquième but des Canadiens.

 

Paul, Point, sur une belle pièce de jeu amorcée par McDavid, et Ritchie ont confirmé le résultat lors du troisième vingt.

Les Russes battent les Américains

 

Dans les autres matchs de quarts de finale, la Russie a causé la surprise l’emportant 3-2 face aux États-Unis et éliminant du même coup l’une des équipes favorites du tournoi.

Après avoir connu une phase préliminaire en dents de scie, la Russie a montré qu’elle demeure une sérieuse prétendante pour l’obtention d’une médaille. Bien qu’ils aient dominé 41-25 au chapitre des tirs le duel disputé devant 8694 spectateurs au Centre Bell, à Montréal, les Américains n’ont pas été l’ombre d’eux-mêmes, en écopant de trop de pénalités au cours de la première moitié de match.

« Nous étions probablement plus prêts qu’eux », a affirmé l’attaquant Ivan Barbashyov, quand on lui a demandé ce que les Russes avaient fait de mieux. « Nous avons joué avec un fort sentiment d’urgence », a renchéri son coéquipier Sergei Tolchinski.

Dans le camp américain, l’entraîneur Mark Osiecki a reconnu que les nombreuses pénalités avaient provoqué la perte des siens, tout en ne manquant pas d’écorcher le duo d’arbitres d’office — un Suédois et un Suisse.

Les Américains ont reçu huit pénalités mineures, dont sept dans les 33 premières minutes de jeu, et les Russes six, incluant trois en troisième période. Les 14 pénalités mineures ont grandement affecté le rythme de l’affrontement. « Nous nous sommes possiblement tirés dans le pied, a avoué Osiecki. Ce qui nous a frustrés, ç’a été le standard différent de l’arbitrage par rapport à notre match précédent contre le Canada. C’était un virage à 180 degrés. Nous avons dû essayer de faire des ajustements. »

Ce qui a rendu la défaite plus dure à avaler pour les Américains, c’est que c’était la deuxième année de suite qu’ils subissaient l’élimination face aux Russes en quarts de finale.

La Suède se venge des Finlandais

 

Adrian Kempe a brisé l’égalité pour de bon lors d’un avantage numérique de deux hommes tôt en troisième période et la Suède a vengé sa défaite en finale l’an dernier en venant à bout de la Finlande 6-3.

Les Finlandais avaient décroché les grands honneurs en janvier 2014 en battant les Suédois en prolongation.

Cette fois, la Suède a fermé la porte avec une poussée de trois buts en troisième période, les deux autres étant fournis par Oskar Lindblom et Lucas Wallmark, dans un filet désert.

 

Après que Juuso Ikonen eut ouvert la marque pour la Finlande après 1:44 de jeu en deuxième période, la Suède avait pris les devants 3-1 grâce à trois buts en 4:08. Gustav Forsling et Wallmark avaient profité de supériorités numériques pour offrir l’avance au Tre Kronor et Adam Brodecki avait creusé l’écart.

Cependant, Mikko Rantanen, en échappée, et Kasperi Kapanen avaient nivelé la marque avant la fin du deuxième vingt. La Suède retrouvera la Russie en demi-finale.

Godla se paie les Tchèques

 

Dans l’autre portion de tableau, la Slovaquie a profité d’une performance sans faute du gardien Denis Godla pour surprendre la République tchèque 3-0 et atteindre les demi-finales.

Godla a réussi 34 arrêts et a profité du soutien offensif de Michal Kabac, Peter Cehlarik et Martin Réway — un espoir du Canadien de Montréal — qui a fait mouche dans un filet désert.

La Slovaquie retrouvera en demi-finale le Canada. Le petit pays a remporté une seule médaille dans son histoire au Championnat mondial junior : le bronze en 1999 à Winnipeg.

Ils ont besoin d’une seule autre victoire pour mettre la main sur une deuxième médaille.

Ronde de relégation

 

Enfin, la Suisse prend les devants en ronde de relégation.

La Suisse a remporté vendredi le premier match de la ronde de relégation contre l’Allemagne 5-2. Noah Rod a mené l’attaque helvète avec deux buts et une aide. Luca Fazzini et Luca Hischier ont contribué un but et une aide chacun, tandis que Kevin Fiala a complété la marque. Denis Malgin s’est fait complice de trois buts et Michael Fora a terminé la rencontre avec deux mentions d’assistance.

La réplique de l’Allemagne est venue des bâtons de Parker Tuomie et Patrick Kurz.

Le deuxième match de la ronde de relégation sera disputé samedi soir. Si nécessaire, un match ultime sera présenté lundi.

À voir en vidéo