La FIFA maintient le cap sur les coupes du monde 2018 et 2022

La Fédération internationale de football association ne compte pas tenir de nouveaux scrutins relativement aux coupes du monde de soccer de 2018 et 2022, mais elle publiera une partie du rapport confidentiel de l’enquête portant sur leur attribution, a déclaré vendredi son président, Sepp Blatter.

L’homme de 78 ans, qui tente de se faire réélire à la tête de la fédération pour un cinquième mandat, a indiqué qu’on ne pouvait légalement révoquer la décision prise en 2010 par le comité exécutif de la FIFA, qui a choisi d’octroyer à la Russie (2018) et au Qatar (2022) les deux prochains Mondiaux. Le processus a fait l’objet d’allégations de corruption.

Blatter a toutefois ajouté que la FIFA pourra divulguer, en partie du moins, le rapport d’enquête de 430 pages rédigé par son ancien procureur à l’éthique, Michael Garcia, bien qu’elle ait initialement insisté pour que celui-ci demeure secret.

Le mois dernier, le juge à l’éthique de la Fédération, Joachim Eckert, a rendu public un condensé de 42 pages de ce rapport, dans lequel il confirme les choix de la Russie et du Qatar. Mais Garcia a prestement interjeté appel auprès de la FIFA, indiquant que son rapport avait été mal interprété par Eckert. L’avocat américain a démissionné mercredi après que son appel eut été rejeté.

Blatter a déclaré vendredi que le comité exécutif avait approuvé à l’unanimité la publication du rapport, « dans une forme appropriée, une fois que toutes les procédures intentées contre certains individus auront été conclues ».

Il n’est pas clair quand exactement cette publication du rapport aura donc lieu.

Dans son résumé, Eckert affirme que tout acte répréhensible qui aurait pu être commis pendant la période de mise en candidature précédant le vote tenu en 2010 n’a pas altéré l’intégrité du scrutin mené auprès du comité exécutif de la FIFA.

Quelle saison pour Qatar 2022 ?

S’il est hors de question de déménager la Coupe du monde de soccer 2022, il reste en revanche à déterminer si le tournoi aura lieu en été ou en hiver, ou peut-être au printemps. La FIFA a indiqué vendredi que l’épineuse question sera tranchée lors de la prochaine réunion de son comité exécutif, en mars 2015.

Les dates pour la tenue de ce Mondial au Qatar, où les chaleurs sont extrêmes en été, font l’objet de débats intenses depuis la désignation du pays du golfe Persique à la fin 2010.

Le président de la FIFA, Joseph Blatter, et son homologue de l’UEFA, Michel Platini, se sont déjà dits favorables à l’option hivernale. La FIFA a déjà évoqué les mois de janvier et de novembre.

Mardi dernier, l’Association des clubs et les Ligues professionnelles d’Europe ont pour leur part plaidé pour un Mondial 2022 disputé du 5 mai au 4 juin, assortissant cette proposition d’un calendrier précis pour la saison 2021-2022.