Jay Cutler perd son poste de partant

Les Bears de Chicago ont annoncé qu’ils feront appel au quart-arrière Jimmy Clausen pour affronter les Lions de Detroit dimanche, en remplacement du partant Jay Cutler qui connaît toutes sortes d’ennuis cette saison.


L’entraîneur-chef des Bears, Marc Trestman, a fait savoir que Cutler, qui a signé un gigantesque contrat d’une durée de sept ans à la fin de la saison 2013, sera disponible à titre de réserviste pour la rencontre au Soldier Field, où se font entendre de nombreuses huées à l’endroit d’une formation qui affiche un dossier de 5-9 alors qu’elle visait une place dans les éliminatoires de la Ligue nationale de football.


Les Bears rateront le rendez-vous d’après-saison pour la septième fois en huit saisons, et il n’est pas certain que Trestman — ou Cutler — sera de retour pour réaliser l’objectif l’an prochain.


La décision des Bears survient après que Trestman, l’ancien pilote des Alouettes de Montréal, eut manifesté sa confiance à l’endroit de Cutler en plusieurs occasions au cours des dernières semaines.


Trestman dit avoir rencontré le directeur général Phil Emery mardi et a informé Cutler et Clausen de sa décision mercredi. Il a de nouveau rencontré Emery plus tard mercredi pour discuter de sa décision avant d’informer son personnel d’entraîneurs adjoints.


« Ce ne fut certainement pas une décision facile, a déclaré Trestman. Dans mon esprit, ce genre de décisions n’est jamais facile à prendre, et je m’y suis arrêté et j’y ai pensé longuement, seul mais aussi en compagnie de mes adjoints. »


Questionné à savoir si Emery avait appuyé sa décision, Trestman a fait une pause avant de laisser entendre que oui. « C’est ainsi que nous fonctionnons, a-t-il expliqué. Lorsque nous prenons des décisions, nous nous appuyons. Nous donnons notre opinion, et ensuite nous nous appuyons de façon vigoureuse et passionnée. C’est ainsi depuis deux ans. Nous en parlons avec beaucoup de soin. Nous analysons tous les détails. Nous en parlons avec passion. Et une fois que la décision est prise, nous nous appuyons l’un l’autre. »


Choc


Cutler a été pris de court par la décision et il s’est demandé s’il avait joué son dernier match dans l’uniforme des Bears. « Au début, j’ai subi un choc. Ensuite, je dirais que j’étais déçu », a-t-il confié Cutler lorsque questionné sur ses états d’âme.


Cutler a déclaré qu’il pourrait jouer sous les ordres de Trestman la saison prochaine mais que pour cela, il faudra réparer les pots cassés pendant la saison morte. Par ailleurs, il s’est dit incapable d’affirmer que les Bears sont attachés à lui.


La décision vient ajouter du poids à l’hypothèse voulant que les Bears se trouvent dans un état dysfonctionnel et que l’avenir de tout le monde, Emery et le reste du personnel football, soit incertain. Des rumeurs ont circulé au sujet de Trestman, qui en est à sa deuxième saison à la barre des Bears, du coordonnateur de la défensive, Mel Tucker, et du coordonnateur à l’attaque, Aaron Kromer.


L’avenir de Cutler est également nébuleux malgré son imposant contrat, dont la valeur est estimée à 126 millions $US. « Tout ce que je sais, c’est qu’il y a beaucoup d’argent lié à mon contrat, qui vient avec beaucoup d’attentes et de responsabilités », a dit le principal intéressé lorsqu’un journaliste lui a demandé si la décision de le laisser sur les lignes de côté était juste. « Et lorsque vous ne gagnez pas et ne jouez pas comme vous le devriez, il est possible que cela se produise. »


Cutler domine la NFL au chapitre des interceptions (18) et des revirements (24) et il sera remplacé dimanche après avoir disputé l’une de ses pires rencontres de la saison lundi contre les Saints de La Nouvelle-Orléans. Il a été victime de trois interceptions et de sept sacs dans un revers de 31-15 à domicile.