Fucale fait fi des rumeurs de transaction

Les coéquipiers de Zach Fucale au sein d’Équipe Canada junior savent lorsqu’il est à l’aise devant sa cage : ils peuvent l’entendre.

« Il crie sans arrêt, il communique avec les gars, dit l’attaquant Connor McDavid. Il ne se la ferme jamais sur la patinoire. »

Fucale est plutôt détendu comme individu, ce qui lui convient parfaitement dans sa compétition avec son coéquipier Eric Comrie pour le poste de gardien partant lors du prochain Championnat du monde de hockey junior. C’est également une bonne attitude à adopter lorsque des rumeurs de transaction circulent dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, et selon lesquelles le gardien de but de 19 ans passerait des Mooseheads de Halifax aux Remparts de Québec à la fin du tournoi international.

« Je n’ai aucun contrôle là-dessus, sur ce qui se passe là-bas, a commenté le Québécois originaire de Rosemère mercredi. Je suis ici, en ce moment, avec Équipe Canada junior, et je fais partie d’un bon groupe de joueurs, entourés d’un personnel de soutien époustouflant. Je ne me préoccupe pas de ça, je veux juste me concentrer à aider mon équipe. »

Deux gardiens seulement

Fucale et Comrie, des Americans de Tri-City de la Ligue de l’Ouest, sont les seuls gardiens assignés au camp de sélection de Hockey Canada cette semaine, et l’entraîneur-chef, Benoît Groulx, a indiqué que le poste est à prendre pour celui qui le veut vraiment. D’une certaine façon, cela n’a pas dérangé Fucale même s’il était le gardien partant d’ÉCJ l’an dernier.

«“Coms” et moi, on a le même objectif, et c’est de gagner, a dit Fucale. Peu importe qui garde le but, nous allons aider l’équipe à gagner autant que nous le pouvons, et c’est tout ce qu’on peut faire. Je suis à l’aise devant le filet, tout comme « Coms”. »

Groulx, qui dirige les Olympiques de Gatineau dans la LHJMQ, a déjà indiqué qu’il aimait la mentalité de compétiteur de Fucale. Il a fait remarquer que le choix au repêchage du Canadien de Montréal avait disputé 58 matchs à 16 ans, avant de contribuer à la conquête de la Coupe Memorial par les Mooseheads en 2013.

« Il a disputé de nombreux matchs cruciaux au cours de sa carrière, a souligné Groulx. Je crois que c’est ce qui l’a aidé à bâtir sa confiance. Il affiche une belle intensité. »

Fucale sera devant le filet du Canada vendredi soir pour le premier match d’Équipe Canada, un duel préparatoire contre la Russie au Centre Air Canada de Toronto. C’est peut-être un signe qui laisse croire qu’on reconnaît ses exploits passés qu’il a l’avantage dans la course au poste de gardien no 1.