Les Lions hument le championnat de leur section

Avec un dossier de 10-4, les Lions de Detroit peuvent aspirer au championnat de la section Nord de l’association Nationale de la Ligue nationale de football, un titre qu’ils n’ont pas décroché depuis 1993 et qui leur assurerait de participer aux éliminatoires.

«Nous pouvons y goûter», a déclaré l’ailier défensif Jason Jones après la victoire de 16-14 des siens dimanche contre les Vikings du Minnesota. «C’est là, juste devant nous.»

La philosophie stricte d’une partie à la fois de l’entraîneur-chef des Lions, Jim Caldwell, a bien servi le club à jusqu’à maintenant, et celui-ci tient à ce que ses protégés n’en dérogent pas avec seulement deux parties à disputer en saison régulière.

Les Lions finiront la saison en se mesurant à deux rivaux de division à l’étranger. Les Bears de Chicago les attendront dimanche, puis ils rendront visite aux Packers de Green Bay, avec lesquels ils partagent la tête de leur section, le 28 décembre.

«Il faut se concentrer sur le prochain match exclusivement, a dit Caldwell. C’est comme texter au volant: vous ne pouvez pas être attentif à deux choses en même temps. C’est sûr qu’on ne parle pas des mêmes risques et conséquences, mais je veux illustrer ce qui peut arriver si on n’accorde pas toute l’attention nécessaire à quelque chose.»

Parties serrées

Les Lions ont bâti leur excellent dossier en se battant jusqu’au bout dans des parties serrées. Cinq de leurs 10 gains ont été obtenus par 7 points ou moins.

«Nos gars sont très combatifs, a dit Caldwell. Ils sont très rarement ébranlés par les gros défis. Ils gardent leur sang-froid et surmontent les obstacles. Dans ces moments-là, ils deviennent encore plus concentrés.»

Les Lions ont réussi leur part de remontées cette année, y compris dans une partie où les Falcons d’Atlanta menaient 21-0 à la fin octobre. Le week-end précédent, ils avaient effacé un retard de 14 points contre les Saints de La Nouvelle-Orléans et dimanche dernier, ils ont comblé le même écart face aux Vikings.

«La façon de gagner n’a pas d’importance pour nous», a dit le demi de sûreté James Ihedigbo, qui a fourni deux sacs et quatre interceptions cette saison. Notre mentalité est de ne jamais lâcher. «Nous avons montré que nous ne sommes pas effrayés par l’adversité.»

Et s’il est difficile de ne pas penser déjà à cette partie à Green Bay qui pourrait bien être décisif, Caldwell revient avec la même formule: seul la prochaine rencontre compte. «Vous devez mériter votre place en éliminatoires. Vous n’y accédez pas en parlant. Nous ne l’avons pas encore méritée. Nous devons tous aller encore au boulot.»