Slava Voynov devra subir un procès

Torrance, Californie — L’épouse de Slava Voynov a révélé à la police que le défenseur des Kings de Los Angeles l’avait frappée, étranglée et poussée contre la télévision de leur chambre à coucher au cours d’une bagarre survenue au mois d’octobre, a témoigné un policier lundi, et un juge a conclu qu’il y avait assez de preuves contre le joueur pour qu’il subisse un procès. Voynov a écouté le témoignage de l’agent Gregory Wiist, de la police de Redondo Beach, mais il n’a pas pris la parole durant les procédures. Il a plaidé non coupable à une accusation de violence conjugale et il comparaîtra à nouveau le 29 décembre. M. Wiist a été le seul à témoigner lors de l’audience préliminaire. Il a déclaré que la femme de Voynov lui avait dit qu’elle et son conjoint avaient commencé à se disputer lors d’une fête le 19 octobre et que leur dispute s’était poursuivie à leur domicile de Redondo Beach. Marta Varlamova a dit à la police que son mari l’avait étranglée à répétition et frappée au visage avant de la pousser contre un téléviseur. L’appareil a causé une coupure nécessitant huit points de suture au-dessus de l’oeil gauche de Mme Varlamova, a précisé M. Wiist. La Ligue nationale de hockey a suspendu Voynov indéfiniment alors que les procédures judiciaires sont en cours.