San Francisco acclame ses Giants

Sous un ciel gris et une fine pluie soutenue, des dizaines de milliers de partisans des Giants de San Francisco ont assisté vendredi au défilé de leurs champions de la Série mondiale.

Des canons sur les trottoirs projetaient des confettis en l’air lors du trajet qui amenait les joueurs sur Market Street, au centre-ville, jusqu’à l’hôtel de ville.

Des jeunes filles ont poussé les hauts cris au passage de Brandon Crawford. « Il est le meilleur arrêt-court de la ligue », a déclaré Jessica Earnshaw, 17 ans.

Celle qui en est à sa dernière année dans une école secondaire de San Jose a d’ailleurs pris plusieurs photos de Crawford. « Il est de loin mon favori », a-t-elle résumé.

Affichant un large sourire, le lanceur partant Tim Hudson agitait vivement une serviette orange, au son des acclamations. Peu après, le voltigeur Hunter Pence encourageait la foule à scander « Yes ! Yes ! Yes ! », un clin d’oeil au lutteur professionnel Daniel Bryan alors qu’il portait autour de la taille une imitation d’une ceinture de la WWE.

Parmi les anciens de l’équipe ayant pris part au défilé se trouvaient Juan Marichal, Willie Mays et Barry Bonds.

Iris Gomez, 37 ans, a fait le plein de sandwichs et de jus et s’est présentée sur place cinq heures et demie avant le début du déficit, qui commençait à midi. « J’adore les Giants, a-t-elle mentionné. Je vais à leurs matchs depuis toujours. Je ne voulais absolument pas rater ça. »

Pam Baer, l’épouse du président des Giants Larry Baer, avait pour sa part une vision poétique de la pluie. « Des larmes de joie », a-t-elle dit.

Les Giants ont décroché leur troisième titre en cinq ans mercredi, remportant le 7e match de la Série mondiale 3-2 à Kansas City.