Saku Koivu annonce sa retraite

«Capitaine Courage» accroche ses patins au terme d’une belle carrière.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir «Capitaine Courage» accroche ses patins au terme d’une belle carrière.

L’ex-capitaine du Canadien, Saku Koivu, a annoncé qu’il accrochait ses patins mercredi, dans un communiqué émis par l’Association des joueurs de la LNH (AJLNH).

 

Après cinq saisons passées avec les Ducks d’Anaheim, la formation californienne avait décidé de ne pas lui présenter de nouveau contrat au cours de l’été, permettant au Finlandais de devenir joueur autonome sans compensation. Le joueur de centre âgé de 39 ans a donc décidé de ne pas participer à une 19e saison dans la LNH.

 

« Quand je pense à mes 22 années passées dans le hockey professionnel, d’abord en Finlande, puis dans la LNH, je me sens vraiment honoré et reconnaissant, a dit Koivu dans le communiqué. Ça fait un bout de temps que je songe à la retraite et je suis certain, dans les circonstances, que j’ai pris la bonne décision. »

 

Il mettra donc un terme à sa carrière en étant l’un des Finlandais les plus prolifiques de l’histoire de la LNH, avec une récolte de 832 points en 1124 matchs de saison régulière. Koivu a aussi amassé 59 points en 80 matchs éliminatoires en carrière.

 

C’est à Montréal que Koivu a vécu ses plus grands moments. Il a notamment occupé le poste de capitaine pendant 10 ans, égalant du même coup Jean Béliveau à ce chapitre dans l’histoire de la concession.

 

« J’ai l’impression d’avoir été incroyablement chanceux d’avoir pu jouer pour le club de hockey Canadien pendant autant d’années et d’avoir été son capitaine, car j’ai pu partager cet honneur avec de nombreux joueurs légendaires qui m’ont précédé dans ces fonctions », a-t-il déclaré.

 

Il a notamment tenu à remercier Serge Savard, Jean-Claude Tremblay et toute l’organisation du Canadien « pour m’avoir repêché, avoir cru en moi et m’avoir offert un endroit incroyable pour entamer ma carrière dans la LNH ». Il a également remercié la famille Molson, George Gillett et sa famille, ainsi que Bob Gainey et Pierre Boivin.

 

« Félicitations à Saku Koivu pour sa belle carrière ! Merci pour les souvenirs que tu as procurés à nos partisans. Bonne chance ! », a écrit le propriétaire du Canadien, Geoff Molson, sur son compte Twitter officiel.

 

Koivu avait raté la majeure partie de la saison 2001-2002 après avoir reçu des traitements pour combattre un lymphome non hodgkinien, avant d’effectuer un retour triomphal au Centre Bell tout juste avant le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Cette année-là, il avait d’ailleurs remporté le trophée Bill Masterton, remis au joueur ayant démontré le plus de qualité de persévérance, d’esprit d’équipe et de dévouement envers le hockey.

 

« Mon séjour à Montréal fut spécial, au-delà du hockey, a rappelé le Finlandais. Merci aux partisans et aux Montréalais de m’avoir appuyé et aimé, et d’avoir offert des souvenirs merveilleux que nous chérirons pour toujours, ma famille et moi, en plus du soutien immense que j’ai reçu pendant ma maladie. Merci de tout coeur aux docteurs David Mulder et Blair Whittemore, ainsi qu’à tout le personnel de l’Hôpital général de Montréal, pour m’avoir sauvé la vie. »

 

Le Finlandais a également remporté le trophée King Clancy Memorial en 2006-2007, remis au joueur ayant démontré le meilleur exemple de leadership et ayant le plus contribué à la société.

 

Koivu fut le premier choix du Canadien, 21e au total, lors de la séance de repêchage de la LNH en 1993.