Phase parfaite pour les Colombiens

Le milieu de terrain substitut James Rodriguez a marqué un but de toute beauté, en plus de préparer les deux de son coéquipier attaquant Jackson Martinez, et aidé la Colombie à inscrire une victoire sans équivoque de 4-1 contre le Japon et à ainsi terminer en tête du groupe C à la Coupe du monde. Les champions d’Asie, eux, sont éliminés dès la phase de groupes.

 

Déjà assurés de se qualifier pour les huitièmes de finale, les Cafeteros ont mis la main sur la première place en signant un troisième gain dans cette phase préliminaire. La Colombie disputera leur premier match éliminatoire contre l’Uruguay, deuxième du groupe D, samedi au stade Maracanã de Rio de Janeiro.

 

Les Colombiens ont amorcé la rencontre avec une formation majoritairement constituée de réservistes, mais ont tout de même pris les devants quand le milieu Juan Cuadrado, l’un des rares réguliers utilisés comme partant, a marqué sur un penalty à la 17e minute. La sanction a été décernée quand le défenseur Yasuyuki Konno a été trop audacieux au mauvais endroit aux dépens de l’attaquant Adrian Ramos.

 

Le Japon a créé l’égalité sur la toute dernière action de la première demie sur une tête de Shinji Okazaki. Le club avait laissé filer quatre occasions au préalable: Shinji Kagawa avait décoché un tir faible, puis Keisuke Honda a gaspillé trois coups francs de bons emplacements.

 

Martinez a ensuite marqué lors des 55e et 82e minutes, les deux fois sur de superbes passes de Rodriguez, pour ainsi dissiper tous les doutes possibles.

 

Rodriguez a complété le tout à la 89e, déjouant magistralement son couvreur avant de lobber le ballon au-delà du gardien qui s’avançait, pour un but rappelant ceux de Lionel Messi.

 

«Il s’améliore tellement, a dit Martinez. C’est incroyable à voir. Il joue un rôle très important dans cette Coupe du monde.»

 

La Colombie aura marqué neuf fois en phase de groupes.

 

«Ils sont l’un des meilleurs clubs au monde en ce moment», a dit l’entraîneur du Japon, Alberto Zaccheroni, qui pourrait avoir dirigié l’équipe japonaise pour la dernière fois. «Ils vont aller loin.»