Une victoire timide pour l'Argentine

L’Argentine de Lionel Messi, auteur d’un but de grande classe, a débuté son parcours par une timide victoire de 2-1 contre la Bosnie-Herzégovine, novice en Coupe du monde, dimanche dans le groupe F à Rio.

L’Albiceleste a pris l’avantage dès la 3e minute de jeu, le défenseur Sead Kolasinac propulsant dans son propre but un coup franc de Messi venu de la gauche, et le capitaine argentin a doublé la mise à la 65e après une sublime chevauchée conclue d’un tir à l’entrée de la surface de réparation. Vedad Ibisevic a coupé le déficit de moitié à la 84e.

Kolasinac, l’arrière gauche d’origine allemande, est malheureusement entré dans l’histoire comme l’auteur du but contre son camp le plus rapide de l’histoire du tournoi.

Face à des Dragons techniques et sans complexes, l’Argentine a eu du mal à faire parler ses individualités, Angel Di Maria et Sergio Agüero se montrant peu dangereux. Et c’est son patron Messi, qui jusqu’alors n’avait pas ménagé ses efforts, qui a fait chavirer le stade Maracanã peu après l’heure de jeu, à la conclusion d’une phénoménale accélération dont il a le secret.

Parti de loin, le quadruple Ballon d’Or s’est servi du relais offert par Gonzalo Higuain, entré à la pause, pour passer toute la défense adverse en revue et fusiller Begovic d’une frappe sèche.

La réduction de la marge par Ibisevic servait d’avertissement aux hommes d’Alejandro Sabella, qui affronteront l’Iran samedi prochain à Belo Horizonte. Le même jour, la Bosnie défiera le Nigeria à Cuiabá.