Eugenie Bouchard procure la victoire au Canada

Eugenie Bouchard félicitée hier par ses coéquipières.
Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir Eugenie Bouchard félicitée hier par ses coéquipières.
Le match qui a fait la différence… Eugenie Bouchard a défait la Serbe Vesna Dolonc 6-0, 6-3 dimanche à la Coupe Fed. Avec ce troisième gain consécutif, la joueuse procure la victoire au Canada, qui atteint ainsi les éliminatoires du Groupe mondial pour la première fois depuis 2004.

La Québécoise, 19e au monde, n’a mis que 58 minutes pour éliminer la 117e raquette mondiale. Samedi, Aleksandra Wozniak avait ouvert le bal contre Dolonc, dans un match de 2 h 30. La Serbe a peut-être ressenti les effets des longs échanges éreintants de la veille…

La foule partisane n’a cessé d’être impressionnée par la force et la précision des coups de la joueuse de Westmount. Et la « Genie Army » a encore une fois bruyamment manifesté son appui à la nouvelle coqueluche du tennis.

La première manche a été l’affaire de 18 minutes, dominées par une Eugenie Bouchard gonflée à bloc qui a dégainé plusieurs coups précis en fond de terrain. Dolonc, débordée, n’a eu aucune chance de s’afficher au tableau des points. « Le rythme du jeu était très rapide », a expliqué Dolonc en conférence de presse suivant sa défaite.

Le deuxième set a été un peu plus durement disputé par Dolonc, tandis que Bouchard a rencontré quelques difficultés avec son service. D’entrée de jeu, la Serbe a brisé deux fois le service de son adversaire canadienne, pour prendre les devants 1-0, mais Bouchard lui a vite joué le même tour.

À 3-1 en faveur de la Serbe, la joueuse de Westmount s’est vite ressaisie et a sauvé trois balles de bris pour remonter à 3-2. Ce fut une promenade de santé par la suite, jusqu’au triomphe…

Bouchard a gagné 24 des 28 jeux lors des deux matchs joués au centre sportif Claude-Robillard cette fin de semaine. « Je suis très heureuse, toute l’équipe est heureuse, a-t-elle lancé après la partie, entourée de son équipe et du capitaine. Je pense que j’ai joué deux matchs solides, je suis fière. »

En raison de l’avance de 3-0 du Canada, le match entre Wozniak et Jaksic a été annulé dimanche. En double, les représentantes de l’unifolié Sharon Fichman et Gabriela Dabrowski ont baissé pavillon 2-6, 6-3 et 10-8 face aux Serbes Aleksandra Krunic et Nina Stojanovic.

L’équipe canadienne disputera une rencontre de barrage les 19 et 20 avril pour obtenir une place dans le Groupe mondial. Son prochain adversaire sera connu mardi lors d’un tirage au sort. Si l’unifolié remporte une autre victoire, il pourrait rejoindre le club sélect qui comprend les huit meilleures nations au monde, dont les puissances du tennis féminin comme les États-Unis, l’Allemagne et l’Italie.