Coupe Fed - Eugenie Bouchard, expéditive

Alors qu'Aleksandra Wozniak a mis trois heures à inscrire le premier point du Canada en Coupe Fed samedi devant la foule montréalaise qui a eu la frousse, la nouvelle star du tennis Eugenie Bouchard, quant à elle, a été expéditive en battant la Serbe Jovana Jaksic, 6-1, 6-0. Un duel inégal sur papier comme sur la surface dure du complexe sportif Claude-Robillard, entre la 19e raquette mondiale, forte de son beau parcours aux Internationaux d'Australie il y a trois semaines, et la 149e joueuse mondiale. 

« Je suis heureuse, c'est un bon départ pour moi. C'est mon premier match depuis les Internationaux d'Australie, a expliqué la capitaine de l'équipe unifoliée qui n'avait pas joué à Montréal depuis un an et demi. J'ai été capable de garder le momentum, même après le premier set qui s'est terminé 6-1. Il a fallu que je reste dans le match, concentrée, et c'est ce que j'ai fait. »

« Je me sentais en confiance sur le terrain, une confiance que peut-être je n'avais pas il y a un mois. […] Sur le terrain, je reste calme. Je sais maintenant que je peux me battre, me sortir de mauvais moments, a ajouté la joueuse de Westmount, en faisant référence aux matchs qu'elle a gagnés à Melbourne. C'est en jouant de gros matchs que je m'améliore. Je joue mieux qu'il y a un mois et dans un mois, je veux jouer mieux encore. »

Dans la poche

Cinquante petites minutes et le match était dans la poche de la demi-finaliste à Melbourne, ce qui a donné une avance de 2 à 0 aux siens au sein du Groupe mondial II. « Genie » a enchaîné 3 as, 55 coups gagnants contre seulement 23 pour Jaksic, et cinq bris de service en neuf occasions, une leçon de tennis pour la Serbe qui n'a pas eu une seule chance de prendre le contrôle du match. 

« Je ne sais pas, je n'ai pas vraiment remarqué, a répondu Eugenie à un journaliste qui lui a demandé si son nouveau statut de star du tennis international a pu intimider son adversaire. Je me concentre sur mon jeu. Peut-être qu'elle était un peu intimidée, j'aimerais croire que oui… Mais ce n'est pas quelque chose à laquelle je pense. Je me concentre sur mes coups, je veux jouer agressivement et avoir une bonne présence sur le terrain. » La joueuse n'a pas non plus manqué de remercier la foule de partisans, conquise d'avance, soit, mais bien en voix et qui a encouragé sans relâche les deux Québécoises.

Le capitaine de l'équipe, Sylvain Bruneau, n'était pas peu fier de sa protégée: « Elle a très bien joué. Elle a montré aucune faiblesse. Jaksic est une meilleure joueuse qu'elle n'en a paru, mais Eugenie ne lui a pas donné de chance. »

Les Canadiennes font figure de favorites puisque l'équipe serbe est privée de ses deux meilleures joueuses, soit Ana Ivanovic et Jelena Jankovic.

Ainsi, si le troisième match de simple est remporté ce dimanche par Bouchard qui sera opposée à Vesna Dolonc, 117e au monde — joueuse qu'elle n'a affrontée qu'une seule fois auparavant, lors des qualifications pour le Masters de Cincinnati en août dernier, que Bouchard a gagnées —, cela assurerait le triomphe du Canada dans ce duel du Goupe mondial II. Le deuxième match de simple pourrait être tout simplement annulé. La rencontre de double entre les Canadiennes Sharon Fichman et Gabriela Dabrowski contre les Serbes Aleksandra Krunic et Nina Stojanovic serait cependant maintenue à l'horaire.

Le Devoir