Une pente remontée avec succès pour Aleksandra Wozniak

Avec sa 38e victoire en Coupe Fed, Aleksandra Wozniak, qui l’a remporté 7-5, 2-6 et 6-4 contre Vesna Dolonc samedi après-midi, donne l'avance 1-0 au Canada face à la Serbie en ouverture du tournoi dans le Groupe mondial II. Mais la 274e raquette mondiale a eu quelques frayeurs sur le terrain intérieur du complexe sportif Claude-Robillard.

Wozniak a bataillé ferme, revenant de l'arrière dans la première et la troisième manche pour, enfin, remporter son premier match joué en Fed Cup depuis 2011. La Blainvilloise a une fois de plus prouvé qu'elle a toute une force de caractère, et ce, malgré une blessure qui l'avait diminuée dans les derniers mois. 

Soutenue par une foule bruyante arborant fièrement le rouge de l'unifolié, Wozniak s'est vite retrouvée devant un déficit de 5-1 au premier set devant son adversaire serbe classée au 117e au rang mondial. Avec une double faute en début de match et deux bris de service consécutifs, la joueuse vétéran de la Coupe Fed a joué avec le feu. Le manque de constance et des coups trop loin en fond de terrain ont teinté les premières minutes de ce match attendu. 

Avec le soutien indéfectible de ses partisans, Wozinak a gardé son sang-froid et sorti de bons coups pour renverser la vapeur et remonter la pente de la première manche, finalement remportée 7-5.

Baisse de régime à la deuxième manche: Vesna Dolonc a gardé le contrôle du jeu tout du long. Trop de fautes directes pour la Canadienne lui ont coûté ce second set, qui s’est soldé par le score 2-6.

Durant la troisième manche, nécessaire, les deux joueuses se sont accrochées, s'échangeant de longs et impressionnants coups. Visiblement en baisse de régime, elles se sont cependant bagarré chaque point. Encore là, Wozniak a été menée par Dolonc en début de cet éreintant troisième set, dont le 2e jeu aura à lui seul duré près de 25 minutes. Mais Wozniak a su remonter cette dernière pente, au grand plaisir de la foule qui a explosé de joie lors de la victoire.

Chaud au cœur

«J'adore jouer pour mon pays, a lancé une Aleksandra Wozniak au grand sourire, en conférence de presse suivant son match victorieux. Vesna a bien joué, c'est une battante. Elle a changé sa stratégie en deuxième manche. Il a fallu que je sois patiente, que je continue à appliquer mon jeu. Sylvain [Bruneau, capitaine de l'équipe canadienne] m'a dit de continuer, d'avancer dans les balles, d'être constante... À 5-1, il a vraiment fallu que je reste concentrée. Que je m'accroche mentalement. »

«J'étais pas mal émue après ma victoire, a confié Wozniak. Je tenais beaucoup à revenir avec mon équipe de Coupe Fed. Depuis ma blessure, je n'ai pas joué depuis six mois, c'était la première fois dans ma carrière. Chaque match m'aide à remonter la pente pour revenir au top. Gagner ici, devant nos fans, ça me donne de l'énergie.»

De son côté, Vesna Dolonc s'est montrée déçue de l'issue du match. «Comment on est passé de 5-1 à Aleks[andra] qui remonte pour gagner le premier set, je ne sais pas, a dit Dolonc, l'air un peu découragé. Elle était probablement nerveuse, puis à 5-2, 5-3, elle a repris confiance. C'est difficile quand tu mènes 5-1 et que tu perds. J'ai de l'expérience, mais la priorité, c'est de continuer de se battre», a fait valoir la Serbe en conférence de presse suivant sa défaite. 

«Vous ne m'avez pas vue, mais j'étais très fâchée dans le vestiaire, a lancé Dolonc. Je suis déçue, je crois que j'ai joué un très bon match, avec tout mon cœur. C'est ce qui est important, je crois, mais je suis déçue», a-t-elle conclu.

Avec le premier point en poche, la formation canadienne menée par la nouvelle jeune coqueluche du tennis international, Eugenie Bouchard, amorce la Coupe Fed en force. Le deuxième match de simple opposera Bouchard, forte de son 19e rang mondial, à Jovana Joksic, 149e.