​Carey Price et P.K. Subban représenteront le Canada à Sotchi

Toronto — Le gardien de but du Canadien de Montréal Carey Price et le défenseur P.K. Subban ont été choisis au sein de l'équipe canadienne olympique de hockey en vue des Jeux de Sotchi.

Price est l'un des trois gardiens invités, en compagnie de Roberto Luongo et Mike Smith.

Subban a été retenu au sein du groupe de huit arrières, à l'instar de Marc-Édouard Vlasic, Alex Pietrangelo et Shea Weber. Les autres sont Jay Bouwmeester, Drew Doughty, Dan Hamhuis et Duncan Keith.

Chez les 14 attaquants choisis, Steven Stamkos a été sélectionné même s'il est présentement à l'écart du jeu en raison d'une fracture à la jambe.

Chris Kunitz, qui montre une belle chimie aux côtés de Sidney Crosby chez les Penguins de Pittsburgh, a lui aussi été choisi. Il jouera sans doute aux côtés de Crosby à Sotchi.

Les autres attaquants choisis sont Patrice Bergeron, Jamie Benn, Matt Duchene, Ryan Getzlaf, Patrick Marleau, Rick Nash, Corey Perry, Jeff Carter, Patrick Sharp, John Tavares et Jonathan Toews.

Parmi les exclus notables, on retrouve Claude Giroux, Martin St-Louis et Logan Couture.

Zdeno Chara sera le capitaine de l'équipe slovaque

Par ailleurs, le défenseur des Bruins de Boston Zdeno Chara sera le capitaine de la Slovaquie aux Jeux olympiques de Sotchi, le mois prochain.

D'autres joueurs slovaques de premier plan, y compris les attaquants des Blackhawks de Chicago Michal Handzus et Marian Hossa ainsi que le gardien des Blues de St. Louis Jaroslav Halak, font partie de la formation de 25 joueurs annoncée mardi par l'entraîneur Vladimir Vujtek.

Le défenseur des Islanders de New York Lubomir Visnovsky, l'arrière du HC Slovan Bratislava Michal Sersen et l'attaquant des Blue Jackets de Columbus Marian Gaborik ont été retenus même s'ils sont présentement blessés.

La Slovaquie disputera son premier match du tournoi olympique le 13 février contre les États-Unis. Suivront des affrontements contre la Slovénie et la Russie dans le groupe A.

À Vancouver en 2010, la Slovaquie avait surpris en terminant au quatrième rang. Il s'agit du meilleur classement de son histoire au hockey à l'occasion de Jeux olympiques.

Six Red Wings avec l'équipe suédoise

L'équipe suédoise de hockey se rendra aux Jeux olympiques de Sotchi avec une formation composée quasi entièrement de joueurs de la LNH, dont six des Red Wings de Detroit.

Le gardien Jonas Gustavsson, les défenseurs Niklas Kronwall et Jonathan Ericsson ainsi que les attaquants Johan Franzen, Daniel Alfredsson et Henrik Zetterberg viennent en tête de liste.

L'entraïneur suédois Per Marts a également choisi les frères Daniel et Henrik Sedin des Canucks de Vancouver, Niclas Backstrom des Capitals de Washington et Henrik Tallinder des Sabres de Buffalo.

Le gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist participera aux Jeux olympiques pour la troisième fois.

L'attaquant Jimmie Ericsson, du club de la Ligue élite suédoise Skelleftea, a été le seul joueur ne jouant pas dans la LNH à avoir été choisi au sein de la formation de 25 joueurs annoncée mardi.

La Suède a remporté la médaille d'or aux JO de 2006 à Turin, mais a été éliminée en quarts de finale en 2010 à Vancouver.
2 commentaires
  • Guy Desjardins - Inscrit 7 janvier 2014 17 h 46

    Très heureux de voir qu'ils ont été choisi.

    Carey Price et P.K. Subban devait être choisi car se sont les piliers du club Canadien de Montréal. La persévérance est gagnante. Par contre, Martin St-Louis qui a été oublié pour la deuxième saison aurait du faire parti du club. À mon avis c'est une grave erreur, encore à 38 ans il a du courage à revendre. Bonne chance à l'équipe de remporter la victoire.

  • Bernard Dupuis - Abonné 7 janvier 2014 17 h 49

    Un symbole de déclin.

    Personne ne semble s'émouvoir outre mesure du fait que les francophones soient si peu présents sinon exclus de l'équipe canadienne. Cela donne raison à ceux qui affirment que le Canada est de plus en plus un pays étranger aux Québécois. Toutefois, cela signifie peut-être que même le Canada français devient de plus en plus indifférent à sa propre représentation dans les institutions canadiennes ce qui devient inquiétant relativement à son avenir.