Football - Le'Veon Bell s'estime «chanceux»

Pittsburgh — Le’Veon Bell sait que ç’aurait pu être pire. Le demi offensif recrue des Steelers de Pittsburgh se considère « chanceux » de n’avoir subi qu’une commotion cérébrale lorsqu’il a encaissé jeudi un violent plaqué du demi défensif des Ravens de Baltimore Jimmy Smith sur la ligne des buts dans un revers de 22-20 des siens.

Bell tentait de réduire l’écart à deux points en fin de quatrième quart lorsqu’il est entré en collision avec Smith. La collision a été si violente que le casque protecteur de Bell a volé dans les airs. Selon le règlement, le jeu a immédiatement été arrêté, l’empêchant d’obtenir un touché.

Au bout du compte, le fait que Bell n’ait pas marqué était le moindre de ses soucis. Il a reconnu lundi qu’il était « un peu sonné » lorsque les thérapeutes l’ont escorté à l’extérieur du terrain et il ignorait que son touché avait été invalidé jusqu’à ce qu’on lui apprenne la nouvelle quelques heures plus tard. Les Steelers ont marqué sur le jeu suivant mais n’ont pu convertir la transformation de deux points, ce qui signifie que leur fiche est désormais de 5-7 avec un mois à faire au calendrier régulier.

Bell était en mesure de courir lundi mais il n’a pas participé à un entraînement complet. Il s’est soumis au test ImPACT de la Ligue nationale de football et on ignore toujours s’il sera en uniforme dimanche contre les Dolphins de Miami.

Le fait qu’il dispose de dix jours entre les deux matchs pourrait lui donner assez de temps pour récupérer. Le joueur de 21 ans est tout simplement heureux d’avoir pu quitter le terrain par ses propres moyens et non sur une civière.

« Je suis heureux que rien de grave ne se soit produit, a-t-il confié. C’était un plaqué très laid. Je ne me souviens pas précisément du jeu. Mais quand j’ai vu la séquence vidéo, j’ai compris de quoi ç’avait l’air. »

Bell mène les Steelers avec 528 verges de gains et cinq touchés au sol. Il occupe aussi le cinquième rang de l’équipe avec 33 attrapés. Sélectionné au deuxième tour de l’encan de 2013 en raison de sa polyvalence, il a permis au jeu au sol des Steelers de connaître une certaine stabilité.

À voir en vidéo