Lightning et Équipe Canada - Le grand vide créé par l’absence de Stamkos

Steven Stamkos s’est gravement blessé à une jambe lundi à Boston.
Photo: Elise Amendola Associated Press Steven Stamkos s’est gravement blessé à une jambe lundi à Boston.

Tout allait rondement pour le Lightning de Tampa Bay cette saison jusqu’à ce que son attaquant vedette Steven Stamkos se fracture la jambe droite en fonçant dans le poteau d’un but à Boston. Maintenant, le Lightning devra trouver des façons de continuer à gagner sans son moteur à l’attaque et l’une des grandes vedettes de la Ligue nationale de hockey.

 

« Nous n’avons pas beaucoup de temps pour y penser », a déclaré mardi le défenseur Eric Brewer, à quelques heures du match du Lightning au Centre Bell contre le Canadien de Montréal. « Nous ne comblerons pas le vide, mais nous pouvons essayer de composer avec la situation et aller de l’avant. »

 

Stamkos devait subir une intervention chirurgicale mardi à Boston dans le but de réparer une fracture du tibia. Le hockeyeur de 23 ans sera absent pour une période indéterminée, probablement plusieurs semaines. Du coup, sa participation aux Jeux olympiques de Sotchi dans l’uniforme du Canada en février devient incertaine.

 

Après avoir foncé sur le filet, Stamkos a essayé de se lever à deux reprises, mais il en a été incapable. Il a frappé la glace du poing avant de quitter la patinoire sur une civière.

 

« Il est un dur, a noté Brewer. Quand il n’est pas capable de quitter la glace, tu sais que quelque chose ne tourne pas rond. »

 

C’est la première fois que Stamkos subit une blessure aussi importante. Il a manqué trois rencontres même s’il était en santé à sa première saison dans la LNH en 2008-2009 et il n’avait pas raté un match depuis.

 

Tampa Bay devra maintenant trouver une façon de gagner sans Stamkos, qui était à égalité au premier rang dans la LNH pour les buts (14), et les points (23) avant les matchs de mardi.

 

Des questions pour Équipe Canada

 

Par ailleurs, le grand patron de Hockey Canada, Bob Nicholson, estime qu’il est trop tôt pour se demander s’il sera nécessaire de demander une exemption pour cause de blessure dans le cas de Stamkos aux JO. Il n’est toutefois pas trop tôt pour que la direction commence à étudier les avenues de rechange.

 

« Vous ne remplacerez jamais Steve Stamkos, a souligné Nicholson. Il est irremplaçable et nous devrons trouver le moyen de composer une formation solide. »

 

Puisque le Canada a eu de la difficulté à marquer des buts sur la patinoire aux dimensions internationales des Jeux de Turin en 2006, les marqueurs purs seront sans doute une denrée fort recherchée. Un peu plus d’un mois après le début de la saison de la LNH, personne ne semble mieux correspondre à ce portrait que Corey Perry, des Ducks d’Anaheim, et Matt Duchene, de l’Avalanche du Colorado.

À voir en vidéo