Traversée de l'Atlantique Nord: Mylène Paquette fière d'être allée jusqu'au bout

Mylène Paquette a réussi sa traversée de l'océan Atlantique à la rame, en solitaire.
Photo: Source Facebook, photo:Patrick Mével Mylène Paquette a réussi sa traversée de l'océan Atlantique à la rame, en solitaire.
Mylène Paquette a bien failli baisser les bras et abandonner son rêve de devenir la première Nord-Américaine à traverser l'Atlantique Nord à la rame.

Au 60e jour de sa traversée, après avoir affronté plusieurs dépressions atmosphériques successives, elle a même demandé au routeur météo de son équipe au sol, Michel Meulnet, de lui calculer un trajet pour se rendre à Saint-Jean (Terre-Neuve).

Mylène Paquette en avait marre de faire du surplace — sur 60 jours, elle n'avait ramé que 15 jours, et elle se trouvait encore dans les eaux canadiennes.

Son routeur a fini par la convaincre qu'il n'en était pas question — et heureusement, car le lendemain de cette remise en question, la rameuse a réalisé qu'elle voulait aller jusqu'au bout de son aventure.

Celle-ci a pris fin mardi matin du côté de Lorient, en France. Mylène Paquette y a été accueillie par famille et amis, qui l'attendaient avec du champagne.

Après 129 jours passés dans son embarcation jaune, la navigatrice âgée de 35 ans a éprouvé quelques difficultés à faire ses premiers pas sur la terre ferme.

Elle l'a cependant fait avec l'assistance de deux personnes à sa gauche et à sa droite, après que son père l'eut soulevée de terre.

Mylène Paquette a déjà traversé l'Atlantique à la rame, en 2010, en tant que membre d'un équipage de six rameurs qui ont parcouru la distance séparant le Maroc et la Barbade.




 
9 commentaires
  • Jaques Kelly - Inscrit 12 novembre 2013 10 h 07

    Je lui dis bravo.

    Parce qu'il n'y a rien d'autre à dire, et que ça mérite d'être dit.

    • Éric Alvarez - Inscrit 12 novembre 2013 14 h 03

      +1 :)

  • Marc Lapointe - Inscrit 12 novembre 2013 11 h 14

    Mille bravos

    Quelle belle aventure. Et quel succès. Je lui dis mille fois bravo pour avoir réussi son pari. Et félicitations pour son courage et sa détermination. Je suis très fier de ma compatriote. À lire aussi sa lettre à la mer signée La Dame aux Baguettes sur son site FB. Bravo Mylene.

  • Jean-Yves Marcil - Inscrit 12 novembre 2013 11 h 54

    égo

    ... ça rime à quoi un égo trip de ce genre ?

    • Luc Lavoie - Inscrit 12 novembre 2013 15 h 19

      Vous percevez ce que vous projetez cher monsieur.

      Mais pour vos éclairez, si je le puis, il y a dans chaque défis comme celui de Mylène, un dépassement de soi et la révélation du meilleur qui nous habite.

      Je vous souhaite d'embrasser un tout petit défis, de l'atteindre et de nous réécrire....

    • Pierre Marcotte - Inscrit 12 novembre 2013 15 h 25

      Égo trip ? À quoi bon dénigrer un exploit tel que celui-là ? Jamais vous ne pourrez rêvez faire quelque chose d'aussi formidable que ce qu'elle a fait.
      Elle est allée au bout de son aventure, au bout d'elle-même.

    • Pierre Labelle - Inscrit 12 novembre 2013 16 h 19

      Votre commentaire est ce que l'on appelle un "cheap shot", je trouve cela dommage et espère qu'il ne sera pas porté à l'attention de cette merveilleuse personne qu'est Mylène Paquette.

    • Benoît Landry - Inscrit 12 novembre 2013 18 h 11

      Les olympiques selon vous, ne sont qu'un ramassis d'égo trip ????

      J'admire cette dame qui, en relevant son propre défi, nous démontre les grandes capacités humaines

      Vraiment Bravo Madame Paquette :-)

  • Gilles Théberge - Abonné 12 novembre 2013 12 h 31

    Quelle belle personne!

    Ça prend une belle personne au sens noble de l'expression pour réaliser une telle performance. Jamais de la vie je ne m'aventurerais seul sur la mer, et en particulier un Atlantique fréquenté par une myriade de navires, affronmtant du gros temps, cette mer est agitée et vivre dans une solitude quasi complète pendant plusieurs mois.

    C'est plus que notre chapeau que nous devons lever en son honneur. Nous devont nous lever pour l'acclamer.

    Bravo Mylène, nous éprouvons, tous et toutes une grande fierté.