Il commence à se faire tard pour l’Impact

Un séjour éclair sur la côte ouest est peut-être ce dont a besoin l’Impact de Montréal pour retrouver sa touche. L’équipe connaît une deuxième moitié de campagne décevante et elle tentera de se relancer face au Galaxy de Los Angeles mercredi soir.

 

L’Impact, qui a dominé la Major League Soccer avec un dossier de 9-3-2 lors des quatre premiers mois de la présente saison, connaît depuis une séquence de 4-8-5. Il se retrouve maintenant au coeur de la course aux éliminatoires avec trois matchs à disputer à son calendrier régulier.

 

Un revers de 1-0 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre samedi au stade Saputo signifie que le club n’a pas triomphé lors de ses cinq dernières sorties, une séquence qui inclut trois revers à domicile et trois défaites par jeu blanc.

 

« Au point où nous en sommes, l’adversaire importe peu, nous devons tout donner à chaque match, a déclaré le milieu de terrain Felipe. Nous avons trois matchs à jouer. Lors des cinq derniers, nous n’avons pas joué comme nous l’avions fait auparavant, nous devons donc changer des choses. Nous devons retrouver nos repères afin de jouer comme avant. »

 

Contre le Revolution, l’Impact a paru lent et fatigué, générant peu d’occasions de marquer.

 

L’entraîneur-chef Marco Schällibaum devra faire des choix importants et décider s’il veut donner un peu de repos à ses vétérans en vue d’un duel crucial contre l’Union de Philadelphie, sixième dans l’association Est, samedi prochain à Montréal.

 

L’Union et le Fire de Chicago ont rattrapé l’Impact avec 46 points, mais la formation montréalaise a conservé le quatrième rang puisqu’elle doit disputer un match de plus que ses poursuivants d’ici la fin de la campagne. Les cinq premières équipes de chaque association se qualifient pour les éliminatoires.

 

Deux décisions ont déjà été prises pour l’entraîneur du onze montréalais lors du match contre le Revolution puisque le défenseur central Matteo Ferrari et le milieu de terrain Davy Arnaud ont été suspendus pour un match en raison d’une accumulation de cartons jaunes.

 

Hassoun Camara, lui, va réintégrer la formation après avoir purgé une suspension d’un match pour la même raison.

 

La question est donc de savoir si Schällibaum va laisser de côté les vétérans Marco Di Vaio et Alessandro Nesta, tous deux âgés de 37 ans. Patrice Bernier (hanche), qui n’était visiblement pas à 100 % contre le Revolution, et Justin Mapp (aine) pourraient aussi avoir besoin d’un congé.