Jacques Rogge quitte la tête du CIO

Jacques Rogge
Photo: Dmitry Lovetsky Associated Press Jacques Rogge

Douze ans après son élection à la tête du Comité International Olympique (CIO) au moment où l’organisme se relevait de son pire scandale éthique, Jacques Rogge tire sa révérence. Il laisse un mouvement olympique aux assises solides, mais qui aura d’importants défis à relever dans l’avenir.

 

Le Belge de 71 ans a quitté la présidence mardi après avoir mené le CIO à travers une période de stabilité relative ponctuée de trois Jeux d’été, et de trois Jeux d’hiver.

 

Rogge, un chirurgien orthopédiste qui a participé aux Jeux olympiques à trois reprises en voile, achève son mandat avec la réputation d’avoir apporté calme et stabilité dans l’univers souvent agité de l’olympisme.

 

Ligne dure

 

Il a adopté la ligne dure pour lutter contre le dopage et les violations à l’éthique et a réussi à faire la paix avec le Comité olympique américain après des années de querelles à propos des revenus.

 

Les membres du CIO éliront à scrutin secret le successeur de Rogge le 10 septembre. Six candidats sont en lice.

2 commentaires
  • Guy Lafond - Inscrit 4 septembre 2013 06 h 38

    Merci, Monsieur Rogge.


    Bon vents, bonne voile.

    • Guy Lafond - Inscrit 4 septembre 2013 17 h 22

      Bons vents, bonne voile, et merci encore.