Coupe Rogers – Rafael Nadal bat le Canadien Milos Raonic

Rafael Nadal, triomphant.
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Rafael Nadal, triomphant.

Rafael Nadal a décroché son 25e titre en carrière sur le circuit Masters 1000 de l'ATP et son premier à la Coupe Rogers de Montréal depuis 2005 en disposant du Canadien Milos Raonic 6-2, 6-2, dimanche.

Nadal a triomphé lors d'une journée ensoleillée mais particulièrement venteuse sur le court central du Stade Uniprix, qui a fait salle comble de 11 659 spectateurs.

Il a ainsi empoché la rondelette somme de 547 300 $US et les 1000 points de classement associés à sa victoire. Pour sa part, Raonic, qui portait son polo rouge arborant la feuille d'érable blanche, s'est dirigé vers Cincinnati plus riche de 268 350 $ et 600 points.

L'Espagnol, qui deviendra la troisième raquette mondiale dès lundi, est donc demeuré invaincu sur la surface dure cette saison. Il a remporté un deuxième titre sur le ciment, après celui d'Indian Wells plus tôt cette saison.

Il s'agissait du quatrième duel entre les deux joueurs sur le circuit de l'ATP, et du troisième sur la surface dure. Les deux premiers, en 2010 et 2011, avaient été remportés par l'Espagnol lors du tournoi de Tokyo. De plus, le Canadien n'a jamais réussi à lui prendre un set. Leur dernier duel remonte au printemps, quand Nadal s'était imposé 6-4, 6-0 en demi-finale sur la terre battue de Barcelone. Il compile maintenant une fiche de 4-0 contre Raonic en carrière.

Nadal, qui a fait de sa ténacité et de la puissance de ses coups droits sa marque de commerce, depuis le début de sa carrière, présente un dossier de 24-4 en finale d'un tournoi contre un joueur qui n'est pas classé parmi les 10 meilleurs au monde.

Même s'il n'a pu répéter l'exploit de Robert Bédard, qui avait remporté les Internationaux du Canada en 1958 contre l'Américain Whitney Reed, Raonic peut se consoler en se disant qu'il a atteint un autre objectif. Il est devenu le premier Canadien à se hisser parmi le top-10 du classement mondial de l'ATP.

Pendant l'échauffement, la foule lui a d'ailleurs offert une ovation debout de quelques minutes, tandis que quelques milliers de spectateurs vêtus de rouge et de blanc regardaient ce moment historique sur les écrans géants situés à l'extérieur du stade Uniprix.

Raonic, de Thornhill, en Ontario, est reconnu pour la puissance de son service et la qualité de sa première balle. Il s'est adjugé le premier jeu de la rencontre en effectuant deux as consécutifs, à 241 et 237 kilomètres à l'heure, tandis qu'il menait 30-15. Après avoir créé l'égalité 1-1, Nadal a menacé au jeu suivant en disposant d'une première balle de bris aux dépens du Canadien. Le coup droit de Raonic fut trop long, et le Majorquin a pris les devants 2-1.

Au quatrième jeu, le favori local s'est rapidement forgé une avance de 40-0, mais Nadal a démontré sa ténacité en venant de l'arrière pour effectuer son deuxième bris du match. Tandis que les deux joueurs étaient à égalité, l'Espagnol a profité d'une autre frappe trop longue et d'un retour dans le filet de Raonic pour creuser l'écart à 4-1.

Les deux finalistes ont ensuite conservé leur service, et Nadal a conclu la manche en remportant 16 de ses 17 points au service.

La 11e tête de série, qui tirait de l'arrière 40-30 alors qu'il était au service au premier jeu du deuxième set, fut de nouveau brisé en commettant sa deuxième double-faute du match. Les choses se sont aggravées au jeu suivant de Raonic au service, après qu'il eut accumulé un déficit de 30-0. L'Ontarien s'est accroché et a remporté les quatre points suivants pour demeurer à un bris d'écart.

Le Canadien a bien tenté de redresser la barre en se portant à l'attaque, mais Nadal a de nouveau démontré sa supériorité sur le terrain. Raonic s'est rapidement forgé une avance de 40-0, sauf que «Rafa» est venu de l'arrière et a préservé trois balles de bris, en route vers le point qui portait le score à 3-1 en sa faveur.

Tandis que la marque était de 4-2, Raonic a entamé son jeu au service en inscrivant un point avant de commettre une autre double-faute. Il a ensuite expédié ses deux coups suivants à l'extérieur des limites du terrain, et a concédé son troisième bris du match, permettant à Nadal se servir pour le match.

En dépit de toute sa bonne volonté, le Canadien n'a tout simplement pas pu renverser la vapeur et s'est incliné au bout de seulement une heure et huit minutes de jeu.

Plus tôt dimanche, le duo formé de l'Autrichien Alexander Peya et du Brésilien Bruno Soares a défait en 1:32:11 celui des Britanniques Colin Fleming et Andy Murray 6-4, 7-6 (4) en finale du double. Il s'agissait du premier titre en double de la série Masters 1000 pour ces troisièmes têtes de série.
 

À voir en vidéo