Polansky défait Kubot et se qualifie pour le tableau principal à la Coupe Rogers

Cet accomplissement est d’autant plus savoureux pour Peter Polansky du fait qu’il n’a pas reçu d’invitation pour le tableau principal, devant plutôt passer par les qualifications pour y accéder.
Photo: Pedro Ruiz - Archives Le Devoir Cet accomplissement est d’autant plus savoureux pour Peter Polansky du fait qu’il n’a pas reçu d’invitation pour le tableau principal, devant plutôt passer par les qualifications pour y accéder.

Peter Polansky est devenu le premier joueur canadien à se qualifier pour le tableau principal de la Coupe Rogers de Montréal depuis Bill Cowan en 1986, dimanche matin, lorsqu’il a disposé du Polonais Lukasz Kubot 6-2, 6-4.

 

Il est donc devenu le sixième représentant de l’unifolié à accéder au tableau principal du tournoi - le deuxième plus haut total de l’histoire de la compétition depuis les sept en 1987. Polansky participera également au premier tour d’un tournoi de la série Masters 1000 pour la première fois de sa carrière.

 

« Je suis très heureux en ce moment, a lancé Polansky. J’ai obtenu deux grosses victoires ce week-end, j’ai offert de très bonnes performances et c’est, honnêtement, mon meilleur résultat depuis un bon moment. »

 

Cet accomplissement est d’autant plus savoureux pour l’Ontarien du fait qu’il n’a pas reçu d’invitation pour le tableau principal, devant plutôt passer par les qualifications pour y accéder. Le principal intéressé a confié ne pas être frustré de la situation, mais simplement « déçu » de la décision de Tennis Canada.

 

« Je dois maintenant essayer de ne pas trop penser à mon prochain match, me présenter sur le terrain, jouer de la façon dont je suis capable de le faire et demeurer calme et détendu », a-t-il quant à stratégie des prochains jours.

 

Le joueur de 23 ans, qui n’avait jamais affronté Kubot auparavant, l’a facilement éliminé en une heure et 17 minutes.

 

La veille, l’Ontarien avait été le seul joueur canadien à amorcer du bon pied le tournoi de la Coupe Rogers en remportant son premier match des qualifications en deux manches de 6-4 et 6-4 contre le Slovaque Lukas Lacko, 86e joueur mondial. Il considère d’ailleurs ces deux matchs de qualifications comme un avantage pour la suite du tournoi.

 

« C’est un avantage car les autres joueurs n’ont participé qu’à des entraînements sans jouer le moindre match, a expliqué Polansky. Personnellement, j’étais préoccupé par le fait d’être arrivé de Vancouver jeudi soir sans avoir toute la préparation requise pour les qualifications. Sauf que je me suis bien senti samedi et aujourd’hui [dimanche]. »

 

Il rejoint donc au tableau principal de la Coupe Rogers ses compatriotes Milos Raonic, de Thornhill également, Jesse Levine, d’Ottawa, Filip Peliwo, de Vancouver, Frank Dancevic, de Niagara Falls, en Ontario, et Vasek Pospisil, de Vernon, en C.-B..

À voir en vidéo