Grand Prix d'Allemagne - Les pilotes atténuent leur menace

Sebastian Vettel
Photo: Martin Meissner Associated Press Sebastian Vettel

Nürburg — Sebastian Vettel, de l’écurie Red Bull a devancé son rival allemand Nico Rosberg (Mercedes) lors des essais libres en prévision du Grand Prix d’Allemagne de Formule 1, qui sera disputé dimanche sur le circuit du Nürburgring, et les pilotes ont adouci leur menace de boycottage alors que les nouveaux pneus ont tenu le coup.


Vettel, triple champion du monde en titre, est en quête d’une première victoire chez lui en Allemagne et a devancé Rosberg de 235 millièmes de seconde lors de la deuxième séance d’essais libres. Il s’était classé huitième en matinée lors d’une séance où les chronos ont été plus lents.


Vettel, vice-président de l’Association des pilotes qui a menacé la F1 de se retirer si les problèmes survenus au Grand Prix de Grande-Bretagne dimanche dernier - plusieurs explosions de pneus - risquaient de se répéter, a cherché à clarifier la position des pilotes. « L’opinion générale est que nous sommes heureux que Pirelli ait apporté une nouvelle spécification de pneus pour cette course et je tiens à les remercier de leur flexibilité et de leur temps de réaction. Ils ont réussi à trouver une solution en seulement quelques jours, a déclaré Vettel. Les conditions dans lesquelles nous avons disputé la course à Silverstone étaient inacceptables, mais je ne pense pas qu’elles se reproduiront. »


Le grand manitou de la F1 Bernie Ecclestone, qui est présent en Allemagne même s’il court le risque de faire face à des accusations de fraude, a reconnu que les pilotes avaient raison en affirmant que c’est leur vie qui est en jeu. Mais il a mentionné au journal allemand Die Welt que les pilotes ont compris que le fabricant Pirelli ferait tout pour résoudre le problème des pneus.


Aucune crevaison ne s’est produite lors des deux séances d’essais de vendredi, mais certains pilotes se sont plaints de la dégradation rapide des pneus tendres.

À voir en vidéo