Les Alouettes trahies par leur attaque

L’attaque des Alouettes de Montréal a offert une prestation atroce, jeudi, ne profitant pas des cinq revirements que lui ont offerts sa défense et ses unités spéciales pour s’incliner 19-11 devant les Blue Bombers de Winnipeg.


Le quart substitut des Bombers (1-1) Justin Goltz a marqué les deux touchés des visiteurs, sur des courses de quatre et une verge. Justin Palardy a complété avec deux placements. S.J. Green, avec 2:10 à faire dans la rencontre, a marqué l’unique touché des Alouettes (1-1), sur un jeu de 17 verges.


Si l’offensive des Alouettes n’a pas été en mesure de convertir ses occasions, l’attaque des visiteurs a été beaucoup plus opportuniste, marquant le touché qui fera finalement la différence au quatrième quart, sur la première de deux interceptions d’Anthony Calvillo, celle de Desia Dunn.


Même avant cette interception qui a sonné le glas des Alouettes - et poussé vers la sortie une grande partie des 22 134 spectateurs - l’attaque et Calvillo avaient connu une difficile soirée. Le vieux quart des Alouettes a été rejoint pas moins de sept fois derrière sa ligne de mêlée, dont trois fois par Bryant Turner.


Calvillo n’a complété que 16 de ses 28 passes, pour 135 verges de gains, dont 60 seulement sur la poussée tardive qui a mené au touché de Green. Pendant ce temps, Buck Pierce (19 en 31, une interception) a amassé 257 verges par la voie aérienne.


Les Alouettes auront beaucoup de travail à faire d’ici à ce que les Stampeders de Calgary ne se pointent au stade Percival-Molson, la semaine prochaine.

À voir en vidéo