Eugenie Bouchard s'incline au troisième tour à Wimbledon

Wimbledon — Le parcours d'Eugenie Bouchard à Wimbledon a pris fin au troisième tour, vendredi, alors que l'Espagnole Carla Suarez Navarro l'a battue 7-5 et 6-2. Navarro, 18e au monde, a dominé la deuxième manche, mais l'athlète de Westmount a livré une très belle prestation au premier set.

Lors du quatrième jeu, il aura fallu neuf égalités et un revers raté de la Québécoise pour que Navarro arrache le bris, à sa sixième occasion. L'Espagnole s'emparait alors d'une avance de 3-1, après un jeu qui a duré 14 minutes.

Au septième jeu, Bouchard a profité d'une double faute de Navarro pour signer un bris la rapprochant à 3-4. La Québécoise s'est montrée tenace et la double faute est survenue après trois égalités.

Bouchard a toutefois échappé le jeu suivant, sa frustration se traduisant d'ailleurs par un bon coup de raquette au sol.

La 66e joueuse au monde a tout de même continué de lutter et un superbe passing en parallèle lui a valu un bris, ce qui réduisait l'avance de l'Espagnole à 5-4. Bouchard a ensuite remporté le 10e jeu à zéro, grâce notamment à un bel amorti, mais sa rivale a dominé les deux jeux suivants pour enlever le set.

En deuxième manche, Navarro a pris le contrôle après un bris créant l'égalité 1-1, pour ensuite concrétiser sa victoire en une heure et 36 minutes. Elle a prévalu à sa troisième balle de match, sur un coup droit imprécis de Bouchard.

Bouchard a terminé le match avec 24 coups gagnants et 32 fautes directes, tandis que sa rivale a obtenu 25 coups gagnants et s'est limitée à 17 fautes directes.

Navarro a récolté six bris en 15 occasions, alors que Bouchard l'a brisée trois fois en neuf tentatives.

Bouchard, championne junior à Wimbledon l'an dernier, avait battu l'ancienne numéro 1 Ana Ivanovic 6-3 et 6-3 au deuxième tour.

La Québécoise de 19 ans était 144e à la WTA au début de l'année. Elle a fait belle figure à la fin mai, atteignant alors la demi-finale du tournoi de Strasbourg.

Navarro aura comme prochaine rivale la Russe Ekaterina Makarova ou la Tchèque Petra Kvitova, championne en titre de la Coupe Rogers.

Bouchard et la Torontoise Maureen Drake sont les Canadiennes ayant cheminé le plus loin à Wimbledon. Drake s'y est inclinée au troisième tour en 2002.

À voir en vidéo