Tournoi de Halle - Federer obtient son premier titre de la saison

Halle — Roger Federer a profité du retour dans son jardin de Halle pour y brandir son premier titre de la saison grâce à une victoire sur le Russe Mikhail Youzhny, 6-7, (5/7), 6-3, 6-4) en finale de l’unique tournoi sur gazon allemand.


« Gagner résout tout », assurait Federer après le 77e trophée de sa carrière mettant fin à une longue attente - depuis Cincinnati en août 2012 - et lui permettant de redorer son blason terni par l’humiliante défaite en trois manches subie à Roland-Garros face au Français à Jo-Wilfried Tsonga.


« Je suis satisfait de mon jeu, confiant, frais, excité de ce qui est à venir », ajoutait-il, comme un clin d’oeil à la défense de son titre à Wimbledon où il prétendra à un 8e triomphe.


« Il y a encore des choses que je peux améliorer mais je pense que ça viendra d’ici le début de Wimbledon », a-t-il ajouté.


Une victoire importante car ses quatre premiers succès en Allemagne (2003 à 2006) furent suivis d’autant de triomphes à Wimbledon, 2008 restant l’exception avec la défaite en cinq manches face à Rafael Nadal sur le gazon anglais.

 

«Le service m’a sauvé»


Il l’avait dit dès son arrivée : Halle, où il vient avec femme et enfants, « est ma meilleure occasion » d’ouvrir le palmarès 2013.


Et l’ex-No1 mondial l’a saisie. En s’offrant le deuxième 6-0 6-0 de sa carrière face à l’invité allemand Mischa Zverev, mais en se faisant ensuite quelques frayeurs en cédant la première manche à Youzhny, comme la veille pour prendre sa revanche sur l’Allemand Tommy Haas.


« Perdre la première manche deux fois et gagner, c’est un super feeling », soulignait Federer avec une certaine fierté, insistant sur « le jeu solide » de son adversaire « depuis le début du tournoi ».


« J’ai dû lutter dur pour rester dans la partie au deuxième set. Et à la fin, j’étais plus régulier », commentait le recordman des victoires en Grand Chelem (17) après la 112e finale de sa carrière (76 victoires pour 35 défaites).


S’il a montré encore un peu de déchets sur coup droit comme en revers, il estimait « avoir bien servi (12 aces), ce qui m’a sauvé aujourd’hui », pour préserver son invincibilité en 15 matchs contre le Moscovite.


S’il n’a pu décrocher son 9e titre, Youzhny a réalisé un parcours remarquable, s’offrant trois têtes de série - Nishikori (No4), Kohlschreiber (No6) puis Gasquet (No2), chaque fois en deux manches, en route vers sa première finale à Halle en 10 participations.


À l’orée de ses 31 ans, Youzhny a montré des progrès prometteurs. « Je continue d’améliorer mon jeu, a-t-il assuré. Le tennis change chaque année et je dois changer si je veux rester au top. »

À voir en vidéo