Crosby devra patienter

Pittsburgh — Le jour où il enfilera de nouveau les patins devra attendre. À ce stade-ci, Sidney Crosby se contenterait d’un repas qu’il pourrait ingérer sans paille.


L’attaquant vedette des Penguins de Pittsburgh continue de se remettre de son opération à la bouche et de se nourrir au moyen d’un régime liquide depuis qu’il a subi une fracture de la mâchoire lors d’un match disputé contre les Islanders de New York, le 30 mars. Le meilleur pointeur de la LNH demeure à l’écart du jeu pour une période indéterminée et on ne lui a pas encore donné la permission de recommencer à s’entraîner.


Crosby, qui étrennait quelques nouvelles dents, a rencontré lundi les journalistes pour la première fois depuis qu’il a été atteint par un tir frappé de son coéquipier Brooks Orpik qui a dévié sur son visage.


« Je l’ai senti mais je ne l’ai pas vu, a expliqué Crosby. La rondelle a fait un bond bizarre et ce sont des choses qui arrivent. Je me sens beaucoup mieux maintenant qu’au moment où c’est arrivé. »


Crosby ne sait pas à quel moment il pourra recommencer à patiner. Il prévoit rencontrer les médecins plus tard cette semaine, mais il ne se joindra pas à ses coéquipiers pour le séjour de trois matchs à l’étranger qui commence mardi en Caroline. « On verra comment ça va guérir et ce sera un processus qui va durer encore un peu, mais je ne me soucie pas tellement des dents, a dit Crosby. Je me soucie surtout de ma guérison et j’espère que ça va arriver plus tôt que tard. »


Rien n’indique que les symptômes découlant d’une commotion cérébrale qui ont gêné Crosby pendant plusieurs mois sont de retour. Le seul effet secondaire qui le préoccupe à ce moment-ci, c’est son incapacité à mastiquer les aliments solides.


Crosby se nourrit aux verres de lait frappé depuis neuf jours et a reconnu qu’il doit composer avec une perte de poids qui s’avère inévitable pour l’instant. « Ce n’est pas très plaisant », a-t-il lancé en riant.