Sabres 3, Canadien 2 (P) - Après une remontée tardive, le Tricolore n’a pu récolter qu’un point

Steve Ott est venu mettre fin aux beaux élans des troupiers de l’entraîneur Michel Therrien en déjouant Carey Price en prolongation.
Photo: La Presse canadienne (photo) Paul Chiasson Steve Ott est venu mettre fin aux beaux élans des troupiers de l’entraîneur Michel Therrien en déjouant Carey Price en prolongation.
Steve Ott est venu mettre fin aux beaux élans des troupiers de l’entraîneur Michel Therrien, qui ont comblé un retard de deux buts en troisième période.
 
Ott, avec son deuxième de la soirée, a déjoué Carey Price vers la fin d’un jeu de puissance des Sabres.
 
Subban se trouvait au banc des pénalités parce qu’il a tenté de décapiter Mark Pysyk d’une mise en échec en entrée de zone du CH, et l’entraîneur Michel Therrien n’a pas du tout apprécié.
 
« Ç’a été un mauvais jeu de sa part, a déclaré Therrien, et nous allons régler ça à l’interne. Nous allons nous assurer que ça ne se reproduise plus. »
 
« Ç’a été une mauvaise pénalité, a-t-il répété en anglais, particulièrement avec la performance que le gars nous a donnée en deuxième et en troisième périodes. »
 
Subban a assumé son geste. « C’est difficile en prolongation d’être assis au banc des pénalités et de voir les adversaires marquer », a-t-il admis.
 
« Évidemment, je ne voulais pas placer l’équipe dans le pétrin à ce moment. Je suis plutôt mal à l’aise actuellement. »
 
Subban n’a pas voulu dire s’il méritait d’être puni, mais il a tout de même avoué qu’il avait couru après.
 
« J’ai été sur le dos des arbitres pendant toute la soirée. J’aurais possiblement dû me la fermer. La décision a été prise, et je dois avaler la pilule. Heureusement, j’ai le soutien de tous mes coéquipiers. »
 
Tyler Ennis a réussi l’autre but des infortunés Sabres (11-15-4).
 
Max Pacioretty (9e) et Colby Armstrong, son deuxième en autant de matchs, ont été les buteurs du Tricolore (19-5-5), qui a tout de même grapillé au moins un point de classement pour la 17e fois en 18 matchs.
 
Jhonas Enroth a été solide devant le filet des Sabres, en bloquant 32 tirs. Price a repoussé 18 lancers.
 
Les Sabres ont terminé la soirée sans les services de leur as marqueur Thomas Vanek, atteint d’un tir en deuxième période.

Début trop lent

Michel Therrien n’a pas jugé trop sévèrement la performance en demi-teinte du Canadien, qui a laissé un point sur la glace. L’entraîneur estime que ses troupiers sont redevenus eux-mêmes à partir de la deuxième période. « Nous avons connu un début quelque peu lent, a-t-il relevé. Ce que je retiens du match, c’est qu’à compter de la deuxième période nous avons complètement dominé. [Jhonas)] Enroth a fait de gros arrêts pour permettre à son équipe de gagner. J’ai apprécié notre combativité en deuxième et en troisième. Les gars n’ont jamais lâché. Nous avons créé beaucoup de chances de marquer. Et nous n’avons pas donné grand-chose aux Sabres. »
 
Le Tricolore, qui n’a subi qu’une défaite en temps réglementaire dans ses 18 dernières sorties, a raté la cible beaucoup trop souvent à son goût : 47 fois au total en combinant les tirs bloqués et imprécis. « Après la première, nous avons mentionné aux gars qu’ils devaient toucher la cible avec plus de constance, a-t-il dit. Nous n’avons pas dicté le jeu en début de match, on suivait le rythme des Sabres. Les deux équipes jouaient à peu près pareil. À partir de la deuxième, les gars sont revenus à leurs bonnes habitudes de travail. »

À voir en vidéo