La NFL modifie ses règles

Les propriétaires ont banni les blocs effectués lorsqu’un joueur se dirige vers sa propre zone des buts, approche un adversaire par derrière ou de côté et entre en contact avec l’adversaire sous sa taille. Ce type de bloc était uniquement illégal lorsqu’il était effectué à l’intérieur de la mêlée.


L’équipe du joueur qui commet cette infraction sera punie de 15 verges.


Les équipes ne pourront également plus surcharger un côté de la ligne de mêlée lorsqu’elles tentent de bloquer un placement ou un converti. Les équipes en défensive ne pourront envoyer plus de six joueurs de chaque côté du centre à la ligne de mêlée. De plus, les joueurs qui ne sont pas sur la ligne de mêlée n’auront plus le droit de pousser un coéquipier sur le joueur adverse chargé de le bloquer.


Si l’équipe surcharge un côté de la ligne de mêlée, elle se verra imposer une punition de cinq verges. Si un joueur est poussé, il s’agira d’une punition de 15 verges pour rudesse.


Pas de décision sur l’usage du casque


Cependant, le changement possible qui a attiré le plus l’attention est la possibilité d’empêcher le joueur en possession du ballon de baisser son casque et d’entrer en contact avec un joueur défensif avec le dessus de son casque.


Le propriétaire des Giants de New York, John Mara, qui est aussi membre du comité de compétition de la NFL et est celui qui a proposé le changement, a dit qu’il doutait qu’un vote serait organisé avant mercredi, quand les rencontres prendront fin. Il a ajouté qu’il y avait « une chance » que le vote soit à l’horaire lors d’une série de rencontres en mai, à Boston. « Il y a eu une discussion animée, a noté Mara. Nous aurons d’autres discussions aujourd’hui [mardi]. »


L’entraîneur-chef des Ravens de Baltimore, John Harbaugh, a noté que lors de l’évaluation du comité de compétition sur une semaine d’activités la saison dernière, on a trouvé cinq occasions où le joueur en possession du ballon a baissé la tête afin d’entrer en contact avec un joueur adverse alors qu’il ne cherchait pas à protéger le ballon ou lui-même.


Dean Blandino, qui a récemment été promu au titre de vice-président de l’arbitrage, a noté que cinq fois en 16 matchs était une fréquence suffisamment important pour penser à interdire ce geste.


L’entraîneur-chef des Rams de St. Louis et coprésident du comité de compétition, Jeff Fisher, a ajouté : « Nous voulons sérieusement tenter de ramener les contacts avec les épaules dans le sport. Nous ne voulons pas empêcher le joueur en possession du ballon d’essayer de se faire petit. Nous ne disons pas que la personne en possession du ballon ne peut pas le protéger, parce que s’il tente de couvrir le ballon, s’il baisse les épaules, nous savons que sa tête va baisser, nous comprenons cela. C’est correct de protéger le ballon, en autant que vous n’essayez pas de frapper l’adversaire avec le dessus de votre casque et c’est ça que nous essayons de nuancer. »

À voir en vidéo