CH: Tinordi jouera, mais pas Ryder

Ou, du moins, on croyait qu’il s’agissait d’un entraînement sans histoire jusqu’à ce que les événements se bousculent dans les minutes qui ont précédé le départ de l’autobus du CH vers l’aéroport Montréal-Trudeau, après le dîner. Le Canadien a alors annoncé que Michael Ryder, qui a pourtant patiné comme d’habitude aux côtés de Tomas Plekanec et Brian Gionta pendant les exercices tenus en matinée, n’accompagnerait pas ses coéquipiers aux États-Unis, étant blessé au bas du corps.


Ryder a raté quelques minutes du match de mercredi contre les Sénateurs d’Ottawa avant de revenir au jeu, mais l’entraîneur du Tricolore avait laissé entendre après la rencontre que ce n’était rien de grave.


Toujours est-il que le club montréalais a rappelé Michael Blunden dans la même foulée, quelques heures après avoir affecté un autre attaquant, Petteri Nokelainen, aux Bulldogs d’Hamilton. Celui-ci a été soumis au ballottage jeudi sans être réclamé par un autre club.

 

Tinordi jumelé à Bouillon


Quant à Tinordi, il devrait jouer aux côtés de Francis Bouillon à son premier match dans la Ligue nationale, comme il l’a fait pendant l’entraînement de vendredi. Therrien a jumelé ces deux-là afin de ne pas chambouler ses deux autres duos, composés d’Andrei Markov et Alexei Emelin ainsi que de Josh Gorges et P.K. Subban.


« On s’attend à ce qu’il joue bien dans sa zone, qu’il fasse une bonne première passe », a dit Therrien du défenseur que le CH a repêché en 2010. « C’est important qu’il utilise bien sa portée. Il se déplace très bien, j’ai hâte de voir la vitesse qu’il va avoir dans la Ligue nationale. On n’aura pas peur de l’utiliser en désavantage numérique. »


« J’ai travaillé fort toute l’année pour vivre ce moment », a commenté Tinordi, dont la première saison chez les professionnels s’est amorcée dès l’automne avec les Bulldogs. « Je me sentais prêt, il s’agissait que la direction soit convaincue aussi que c’était le bon moment. Je vais préconiser la même approche qui m’a permis de me rendre jusqu’ici. Je vais m’en tenir à des jeux simples, en espérant que ça me permette de continuer d’être aussi efficace. »


Therrien a reconnu qu’il préférerait miser sur un Raphael Diaz en santé, mais avoir un Tinordi à sa disposition fait également son affaire. « Il faut le voir comme une occasion pour un jeune comme lui d’apprendre ce qu’est la Ligue nationale », a-t-il dit.

À voir en vidéo