Islanders 6, Canadien 3 - «On ne peut pas tous les gagner»

Le défenseur des Islanders de New York Travis Hamonic plaque David Desharnais.
Photo: La Presse canadienne (photo) Paul J. Bereswill Le défenseur des Islanders de New York Travis Hamonic plaque David Desharnais.

Uniondale, N.Y. — Le capitaine Brian Gionta a réussi le 20 000e but de l’histoire du Canadien dans la LNH, mardi, mais ç’a été en vain puisqu’il est survenu dans une défaite de 6-3 contre les Islanders de New York.

Le but de Gionta a égalé le score à 3-3 en troisième période et permis au Tricolore de combler un déficit de 3-1, mais Radek Martinez est venu gâcher ce retour des visiteurs quand il a fait la différence d’un tir de la ligne bleue, dévié devant Carey Price.


John Tavares, qui a enfilé son 14e but de saison, et Colin McDonald ont ensuite assuré la victoire dans les deux dernières minutes de jeu.


Le CH a ainsi vu sa série de matchs avec au moins un point s’arrêter à 11 (8-0-3). Il s’agit de son premier revers en temps réglementaire depuis la défaite de 6-0 subie aux mains des Maple Leafs de Toronto, le 9 février dernier.


« On ne peut quand même pas tous les gagner, on en a quand même disputé 11 de suite [sans perdre en temps réglementaire] », a lancé Michel Therrien, qui a rejeté du revers de la main la théorie voulant que ses joueurs étaient à plat après un match émotif disputé dimanche à Boston.


« Les joueurs ont fait preuve d’intensité. Ils ont travaillé très fort pour aller chercher ce match et ils ont même trouvé le moyen d’égaler le score », a souligné l’entraîneur du Canadien.


C’est par ailleurs la deuxième fois cette saison que le club montréalais s’incline contre les Islanders, ayant baissé pavillon 4-3 en prolongation au Centre Bell, le 21 février.


Tomas Plekanec, avec son 10e de la saison, et P.K. Subban, son cinquième, ont enfilé les autres buts du Canadien. Michael Ryder a amassé trois aides et ainsi connu son premier match de plus d’un point depuis qu’il est de retour avec le CH. Subban a ajouté une aide.


Matt Moulson, Michael Grabner et Matt Martin ont également marqué pour les Islanders. Thomas Hickey a récolté deux aides, tandis que Tavares et Martin ont chacun ajouté une aide.


Price a effectué 18 arrêts et Evgeni Nabokov, 29. Le gardien tricolore a accordé 12 buts à ses deux dernières sorties, mais Therrien a refusé de lui jeter tout le blâme. « Je suis sûr que Carey aimerait revoir le tir qui a donné le quatrième but des Islanders, mais il faut dire aussi qu’on a laissé filer des couvertures en désavantage numérique. Ce n’est pas la faute à Carey, ça », a déclaré l’entraîneur.

2 commentaires
  • pierre marcoux - Inscrit 6 mars 2013 10 h 17

    Ça n'a pas de Price...

    Ce n'est jamais la faute de Price.
    Price ne fait que des beaux arrêts dixit Pierre Houde et Marc Denis et all.
    Même quand il reçoit la rondelle en pleine poitrine.
    À genou,immobile les rondelles lui sifflent les oreilles.
    S'il y a but; c'est qu'on l'a laissé seul.
    C'est à croire qu'ils ont le mandat de nous le vendre.
    Mais moi, parait-il , je ne connais pas ça...
    Pierre Marcoux

  • philippe ouimet - Inscrit 7 mars 2013 14 h 15

    moi aussi je suis impatient

    Une petite consolation pour Mr Marcoux....je me demande les mêmes questions. Pourquoi toujours le défendre!!!! Les vrais sportifs savent que Carey Price ne sera jamais un candidat pour le Vézina avec son style ...À faire la Moppe toujours à genoux et son manque de concentration deviens de plus en plus évident...il perd trop souvent la rondelle de vue. Mais comme vous je ne suis pas un entraineur de gardien de but et les temps ont changer donc je vais continuer à rêver à nos vrais héros Plante,Dryden,Roy et mon favori celui que nous oublions le tout petit Charlie Hodge 5'6'' 135lbs ca mes amis c'était les fondations d'une dynastie