Impact - Un rôle plus défensif attend Patrice Bernier

Le milieu de terrain de l’Impact de Montréal Patrice Bernier devra s’acquitter de nouvelles fonctions en ce début de saison 2013. Nommé joueur de l’année du onze montréalais à sa première saison en Major League Soccer après avoir dominé la colonne des pointeurs de l’équipe avec neuf buts et huit aides, le Québécois s’est vu confier des tâches plus défensives par le nouvel entraîneur-chef Marco Schällibaum.


L’Impact emploiera un nouveau schéma sur le terrain cette saison. Au lieu de pratiquer un 4-5-1 comme il l’a plus souvent qu’autrement fait la saison passée, le club se tournera vers un 4-1-4-1 ou un 4-3-3. Bernier se retrouvera « à l’arrière » de cette équation en milieu de terrain, appelé à reprendre les ballons et à relancer l’attaque, un rôle qui fera en sorte qu’il ne sera pas aussi libre de s’exprimer offensivement.


Si le joueur de 33 ans semble accepter sa nouvelle réalité, il y avait tout de même une touche de déception dans sa voix mardi.


« Ç’a l’air que je vais être plus à la défense, a lancé Bernier. L’an dernier, j’avais un rôle un peu plus libre, vers l’avant. Là, je vais peut-être être plus là pour orienter et orchestrer, je n’aurai pas la même liberté de me lancer en attaque. Le système change, ce n’est pas encore définitif, mais ça augure comme ça si on se fie au dernier match en Floride. »


Schällibaum a louangé les qualités défensives de Bernier pour expliquer sa décision, basée sur ses observations du Québécois pendant le camp d’entraînement.


« C’est une décision avec laquelle on jongle depuis un certain temps. On a choisi un système qui nous permet d’avoir une certaine flexibilité pendant le match, a déclaré l’entraîneur suisse. Patrice a peut-être une position un peu plus basse, mais c’est important d’avoir un joueur comme lui qui est très bien dans la récupération et qui ne perd pas beaucoup de ballons. J’ai besoin de quelqu’un qui a beaucoup d’expérience et ses atouts sont bons pour ce poste. »


L’Impact, qui a remporté la Classique Disney le week-end dernier, en est à sa dernière semaine de préparation avant le début de la prochaine saison, sa deuxième en MLS. Il se rendra samedi à Seattle, où il amorcera le calendrier 2013 en rendant visite aux Sounders. La semaine suivante, il sera à Portland pour y affronter les Timbers. Il disputera son premier match local le 16 mars, au Stade olympique, contre le Toronto FC.


Cette victoire à Orlando, l’organisation l’a pleinement savourée et tentera de s’en servir comme d’un tremplin pour la saison à venir.


« C’est immense, a déclaré le capitaine Davy Arnaud. Les meilleures équipes ont des joueurs qui peuvent jouer à chaque jour et prennent la victoire très au sérieux. Pas seulement en tournois, mais toutes les parties, même celles à effectifs réduits du camp d’entraînement. »


« Nous savons qu’il ne s’agit que d’un tournoi préparatoire, mais on voit ça comme quelque chose de gros. Chaque fois que vous êtes sur le terrain, vous représentez le club. Peu importe ce que les gens en disent, cette victoire nous aidera à développer une attitude de gagnants. Nous avons amorcé l’année de belle façon. »


« Ce n’est pas la Coupe du monde ou la Ligue des Champions que nous venons de remporter, a pour sa part nuancé Schällibaum, mais nous avons atteint la finale et il fallait la gagner. »

À voir en vidéo