La LCF à Ottawa - Desjardins devra «tout faire à partir de rien»

Marcel Desjardins
Photo: La Presse canadienne (photo) Fred Chartrand Marcel Desjardins

Marcel Desjardins ne voit aucun problème à être le visage de la nouvelle concession de la Ligue canadienne de football à Ottawa.


Âgé de 46 ans et originaire de Burlington, en Ontario, Desjardins a été nommé mercredi directeur général de l’équipe d’Ottawa, qui n’a toujours pas de nom et qui devrait faire ses débuts dans la LCF en 2014.


L’Ottawa Sports and Entertainment Group, qui sera propriétaire de l’équipe, a mis fin à plusieurs mois de conjectures en présentant Desjardins, qui aurait conclu une entente de quatre saisons, comme directeur général du futur club.


Desjardins aura le défi de construire la nouvelle équipe après avoir agi comme adjoint au directeur général chez les Alouettes de Montréal au cours des quatre dernières années. Il a aussi travaillé comme d.g. des Tiger-Cats de Hamilton en 2007 après un premier séjour à Montréal.


« C’est une occasion incroyable et un défi que j’ai hâte de relever, a déclaré Desjardins. J’ai mes idées afin de tout mettre en place, de tout faire à partir de rien, et pas seulement en ce qui a trait au personnel, mais aussi aux bureaux, au vestiaire, tout ça. C’est beaucoup, mais c’est comme si vous bâtissiez une maquette. »


Le départ de Desjardins porte un deuxième dur coup en peu de temps au secteur football chez les Alouettes. Plus tôt en janvier, l’entraîneur-chef Marc Trestman a quitté l’équipe afin d’occuper des fonctions similaires avec les Bears de Chicago de la Ligue nationale.


« Au nom des Alouettes de Montréal, je veux d’abord féliciter Marcel d’avoir obtenu le poste à Ottawa et également le remercier pour son travail fantastique avec les Alouettes, a déclaré le directeur général Jim Popp. Marcel a été un véritable héros au sein de notre organisation et il n’a pas reçu tous les remerciements qu’il mérite. »


Desjardins a comme objectif de rendre Ottawa « la destination la plus intéressante » pour les joueurs de la LCF et le personnel football. « Les installations seront les meilleures. Ça ne veut pas dire que c’est mal ailleurs, mais c’est très important, a-t-il expliqué. Deuxièmement, c’est comment vous traitez les gens. Vous devez traiter les gens comme des professionnels, vous devez traiter les joueurs et le personnel comme des personnes. Vous ne dénigrez personne. Vous créez un environnement où les gens sont bien et ça aide beaucoup. »


Ottawa n’avait pas d’équipe dans la LCF depuis la fin des Renegades en 2006 en raison de problèmes financiers. Créés en 2002, ceux-ci avaient succédé aux Rough Riders, qui avaient été dissous après la saison 1996.

À voir en vidéo